espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6509 - Mardi 16 Juillet 2019

Toute honte bue (II)

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Selon le journaliste italien, depuis que l'opération a commencé en janvier 2012, au moins 3 500 tonnes d'armes, selon une estimation par défaut, ont ainsi été transportées par pont aérien. Les premiers vols ont été effectués, par des avions militaires de transport C-130, du Qatar en Turquie.

Depuis avril 2012 ont été utilisés de gigantesques avions cargos C-17, fournis par le Qatar, qui ont fait la navette entre la base aérienne d'Al-Udeid et celle turque d'Esenboga. Détail non négligeable : la base aérienne qatarie d'Al-Udeid abrite le quartier général avancé de l'US Central Command, avec un personnel de plus de 10 000 militaires, et fonctionne comme hub pour toutes les opérations au Proche-Orient. Dans ses dépôts sont stockées des armes de tous types, y compris certainement aussi celles non made in USA, plus adaptées pour les opérations secrètes. Depuis octobre 2012, des avions jordaniens C-130 ont atterri dans la base turque d'Esenboga, pour charger des armes à transporter à Amman pour les «rebelles syriens»... «En même temps, des avions cargos jordaniens ont commencé à faire la navette avec Zagreb, en transportant à Amman des matériels d'arsenaux croates achetés avec les financements saoudiens. Pour cette opération on utilise de gigantesques avions Iliouchine de la Jordanian International Air Cargo. Depuis le mois de février 2013, aux vols des avions cargos qataris et jordaniens se sont ajoutés des saoudiens, effectués par des C-130 qui atterrissent sur la base turque d'Esenboga». Par ailleurs, aucun souffle médiatique sur ces enfants soldats enrôlés de gré ou de force par les terroristes pour combattre l’armée syrienne. Dans ce contexte, la Toile nous offre chaque jour son lot de surprises. Récemment, quelques photos ont été mises en ligne et sur lesquelles figurent des enfants âgés de 8 ans et plus. Sur l’une de ces photos, l’enfant soldat syrien pose cigarette au bec entre deux barbus en treillis engagés dans la lutte armée contre le régime en place et pour qui sa présence semble normale. Ce gamin s’appelle Ahmed, il a huit ans et ses parents auraient été tués dans un bombar-dement de l’armée syrienne sur Alep. Son père était lui-même engagé dans la guérilla contre le gouvernement. Ahmed est bien sûr incapable de se servir réellement du fusil de guerre dont on l’a doté mais ce ne sont certainement pas les occasions de risquer sa vie que lui refuseront ses deux camarades de combat. D’autres enfants sont recrutés à l’étranger comme cet adolescent parti de Ceuta pour lutter sur le «sentier de Dieu» contre le régime syrien. Selon le journal espagnol El Pais Nourdine, âgé de 16 ans, avait quitté le domicile familial en direction du Maroc, et c’est de là qu’il avait regagné la Turquie d’où il avait appelé ses parents. Face à toutes ces violations, c’est l’omerta au sein de ces pseudo-démocrates qui d’habitude sont tout le temps présents sur les plateaux de télé pour distiller leur venin quotidien. Cela étant, sur le plan diplomatique, et après avoir donné aux nouvelles marionnettes de Washington le siège de la Syrie à la Ligue arabe, le Qatar offre à ses protégés l'ambassade de Syrie à Doha. Il est probable que les autres dictatures du Golfe suivront, de même que les pays arabes «révolu-sionisés»…toute honte bue. (Suite et fin)

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub