espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6557 - Dimanche 15 Septembre 2019

Schizophrénie politique

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Hideux le mec. Au moment où, par son ordre des civils sont massacrés dans les rues égyptiennes, Abdel Fatah Al Sissi, le nouveau valet américano-sioniste,  parle encore de peuple égyptien face au « terrorisme ».

Bien sûr, comme on s’y attendait, il suffit que les premières balles soient tirées pour lancer le mot « terrorisme ». Et pourtant, combien de vidéos ont été mises sur la Toile montrant des civils à mains nues face aux chars de l’armée égyptienne qui ne ménageait aucun effort pour les abattre froidement. Certains ont été calcinés, d’autres torturés, d’autres encore emprisonnés et au nom de quoi? De la légitimité démocratique ? Pas besoin d’avoir un diplôme en Sciences-Po pour le comprendre. La « révolu-sion » est bel et bien là. Le plan Oded Ynon est entré par la porte égyptienne et, comme nous l’avons signalé dans une précédente chronique, ce pays va notamment connaître ruines et malheurs à l’instar de l’Irak et de la Syrie. Dans quelques jours ce seraient les fameuses voitures piégées via le Mossad ; et l’on dira que ce sont les fréros. Un scénario hollywoodien qui va éclipser les mises en scène égyptiennes. Cela dit, le  coup d’Etat militaire du 3 juillet dernier a été signé en direct devant toutes les télés. Ce qui ne semble pas l’avis de John Kerry qui, le 1er août dernier, avait expliqué en « bon pédagogue » que c’était pour rétablir la démocratie : « Des millions et des millions de gens ont demandé à l'armée d'intervenir. Tous avaient peur d'une descente dans le chaos et la violence. Et l'armée n'a pas pris le pouvoir, d'après ce que nous pouvons en juger, jusqu'à présent. Pour conduire le pays, il y a un gouvernement civil. En fait, elle rétablissait la démocratie ». Une position qui reflète tout bonnement le mépris de la diplomatie américaine et pour preuve : l'extraordinaire passivité d’Obama en face de la crise égyptienne a atteint son paroxysme cette semaine. Mercredi, alors que les forces de sécurité égyptiennes abattaient des centaines de civils dans les rues du Caire, un Obama imperturbable entamait une autre partie de golf à Martha’s Vineyard, laissant le soin au secrétaire adjoint à la communication d'expliquer à la presse que l'administration était fermement décidée à ne pas décider si ce qui était arrivé en Egypte était un coup d'Etat. Ainsi, l’administration Obama semble enfermée, d’une façon compulsive et maniaque, selon une quasi-pathologie de la psychologie, dans son débat sémantique sur la définition d’un « coup », et cela semble bien refléter précisément la psychologie du président lui-même, « cool », dégagé de toutes les préoccupations de sa charge, jouant au golf étant donné que la lutte « antiterroriste » est désormais enclenchée en Egypte. Cela étant, le trio égypto-américano-sioniste semble donc s’accorder sur un point, en l’occurrence la coopération contre le terrorisme qui se développe sous la poussée des divers extrémismes renforcés de manière exponentielle par divers points de tension, notamment la Syrie et l’Égypte. Quelle schizophrénie!

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub