espace pub
Infos en ligne:
  • Un taux de réussite de 56,88 % au niveau national ...

  • L’Algérie présente un projet de résolution au nom du groupe arabe à l’ONU ...

  • Le trio Etats-Unis Canada Mexique organisera le Mondial 2026 ...

  • Le président Donald Trump s’est attaqué mercredi à l’Opep ...

  • "Je ne sais pas ce que je vais faire" ...

  • "Encore deux recrues pour boucler l'opération de recrutement" ...

  • Manchester City va conclure avec Mahrez et Jorginho d'ici à la fin de la semaine prochaine ...

  • Près de 13.000 policiers mobilisés pour sécuriser les centres d`examen ...

  • Les nouveaux tarifs des documents électroniques ...

  • Zinédine Zidane quitte son poste d'entraîneur ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6189 - Dimanche 24 Juin 2018

Belaili risque une suspension de 4 ans

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le joueur de l'USM Alger Youcef Bellaili a été contrôlé positif pour dopage après avoir consommé un produit prohibé, lors du match de son équipe face au CS Constantine (2-0) comptant pour la 5e journée du championnat, disputé le 19 septembre 2015 à Constantine, a annoncé samedi la Ligue de football professionnel (LFP).

Le milieu offensif usmiste est convoqué par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), mardi prochain, précise la même source. Conformément à la procédure, le joueur a été reçu par la commission fédérale médicale, il a reconnu les faits mais il a renoncé au droit de faire l'analyse de l'échantillon «B» . Par ailleurs, le joueur, informé de sa convocation par la commission de discipline de la Confédération africaine de football (CAF), a renoncé également à se rendre au Caire (capitale d’Egypte) où se trouve le siège la CAF. C'est la seconde fois que Youcef Bellaili est contrôlé positif pour dopage après une première lors d'un match de la Ligue des champions en août 2015. Le n°10 de l'USMA, auteur d'un début de saison tonitruant avait subi un contrôle anti-dopage inopiné à l'issue du match MCE Eulma-USM Alger (0-1) disputé le 7 août dernier, dans le cadre de la phase de poules de la Ligue des champions d'Afrique. L'ancien joueur de l'ES Tunis avait reconnu les faits qui lui sont reprochés et avait renoncé au droit de faire l'analyse de l'échantillon «B». La correspondance de la CAF lui avait été notifiée, ainsi qu'à son club qui prévoit une suspension de deux années de toutes compétitions nationale et internationale.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président Bouteflika décide le retrait de toute augmentation pour les documents administratifs

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub