Infos en ligne:
  • Accord de diffusion entre Canal+ et la CAF dès 2017 ...

  • Sonatrach table sur une hausse de 11% de ses exportations en 2016 ...

  • La marque Scania aura son usine dans la wilaya de Mascara ...

  • Saisie plus 21 quintaux de kif traité depuis début 2016 à Oran ...

  • Début des préparatifs en janvier prochain ...

  • La Cour suprême refuse de rouvrir la procédure d'extraditionde Polanski ...

  • La fédération appelle à davantage d'autorisations d'exploitation des taxis ...

  • Nécessité d'une action commune pour le développement durable de l'Afrique ...

  • Les réserves de change termineront l'année à 118 milliards de dollars ...

  • Des artistes saluent la mémoire d'un être d'exception ...

Quotidien d'information indépendant - n° 5719 - Samedi 10 Décembre 2016

Un objectif majeur pour la politique de l’Etat

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le sport pour tous est une politique sportive mise en place par les pouvoirs publics en vue de la diffusion des vraies valeurs et fondements du sport, a indiqué samedi à Alger, le directeur du Centre de ressource et d'expertise à la performance sportive (Creps) de Bourgogne - Dijon en France.

«Le développement de la pratique sportive pour le plus grand nombre est un objectif majeur de la politique sportive de l’Etat, en s’appuyant sur l’expertise de son personnel et en mobilisant les moyens et les possibilités des collectivités publiques», a indiqué Jean-Bernard Paillisser lors d'un séminaire organisé à l'Institut national de formation supérieure en sciences et technologie du sport (INFS/STS) d'Aïn Bénian (Alger). Organisé par la Fédération algérienne du sport pour tous (FNTS) en partenariat avec la société Sport Events sous le thème «Le sport pour tous, conquête impossible», ce rendez-vous a été l’occasion pour l'expert français de faire un état des lieux de la pratique sportive et faire comprendre les fondements du «sport pour tous» dans le cadre d’une politique nationale. Pour Jean-Bernard Paillisser, l’accès au sport pour tous passe par l’appui au développement et le soutien des acteurs associatifs afin d’assurer une offre de qualité pour un nombre croissant de personnes qui se retrouvent éloignées de la pratique pour des raisons territoriales, sociales ou environnementales. «Les collectivités publiques doivent accompagner les jeunes des quartiers urbains sensibles, femmes, personnes porteuses de handicaps, habitants des zones rurales dans leurs actions pour la diffusion des vraies valeurs du sport (fair-play, goût de l’effort et recherche d’une condition physique adaptée)», a-t-il précisé. Promouvoir la santé et faire reculer la sédentarité Le directeur du Centre de ressource et d'expertise à la performance sportive (Creps) de Bourgogne, a appelé à la mise en place d’une mission de promotion de l’activité physique et sportive comme facteur de santé auprès des personnes qui ne pratiquent aucune activité. «Il s’agit de ramener les gens vers le sport comme c’est le cas en France ou en Suisse. Le sport pour tous c’est tout sauf un sport de compétition. Le développement de l’activité physique sur le lieu de travail constitue aussi un moyen important de prévention de santé», a-t-il ajouté. Les personnes prioritairement visées par le sport pour tous sont les seniors et les personnes présentant une maladie chronique : cancer, diabète, broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) par exemple. «La sédentarité commence aussi dès le plus jeune âge. A cet égard, le dispositif de l’accompagnement éducatif est un des leviers d’action pour maintenir les adolescents dans une continuité de pratique jusqu’à l’âge adulte. Dans le domaine du sport, il est proposé aux jeunes scolarisés des activités sportives encadrées par les clubs sportifs sous la responsabilité des chefs d’établissements. De son côté, le président de la FNST, El Hadi Mossab, a appelé à la mise en place d’une stratégie visant à faire de la ville un lieu humaniste et la promotion de la pratique sportive et physique qui exigent, selon lui, un effort concerté de la part des différents acteurs. «Notre vision du sport pour tous change, pour qu'il soit une rampe de lancement de sports nouveaux. L'investissement doit être d'abord dans l'être humain. Etudier les expériences des autres et les comparer à la nôtre permettra d'enrichir notre savoir-faire», a souligné El Hadi Mossab. Le séminaire a été l’occasion pour les étudiants de l'Institut national de formation supérieure en sciences et technologie du sport (INFS/STS) d'Aïn Bénian (Alger) de faire passer un message aux pouvoirs publics pour mettre les moyens attrayants afin d’inciter efficacement les citoyens à être plus actifs.

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Centre pédagogique de Chlef pour les enfants handicapés mentalement

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub