espace pub
Infos en ligne:
  • 5500 milliards de centimes alloués à la réfection et à la restauration du vieux bâti à Alger ...

  • Le manque de réussite a été fatal aux Usmistes ...

  • Le Cameroun privé de l'organisation du tournoi, un appel à candidature sera lancé ...

  • L'Algérien Berraf nouveau président ...

  • "le gouvernement a réussi à mettre en place des mesures efficaces aux problèmes économiques et financiers" ...

  • Qualification laborieuse pour le «Doyen» ...

  • Naples s'est imposé 3-1 sans grande difficulté mardi face à l'Etoile Rouge Belgrade ...

  • Vers la réalisation de 50.000 logements en 2019 ...

  • M. Guitouni appelle les communes à rationaliser la consommation de l’énergie ...

  • L'ambassadeur britannique salue l'appel de l'Algérie à la réactivation de l'UMA ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6332 - Dimanche 16 Décembre 2018

La nouvelle loi de la jungle (II)

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le hic, le problème, c'est que de plus en plus d'Etats s'éveillent et se rebiffent.

Ce qui est plus gênant pour le loup anglo-saxon, c'est que l'Asie, à son tour, se réveille, et que l'on voit par exemple l'Inde continuer, malgré les menaces américaines, à commercer avec l'Iran diabolisé par l'Occident qui brûle d'en découdre avec cet Etat berceau de la civilisation pour le tenir enfin à sa merci (avec ses richesses d'ailleurs), ou la Russie et la Chine se rapprocher pour mieux, ensemble, défier ceux, Anglo-Saxons, qui cherchent à les soumettre pour ensuite mieux imposer leur modèle (l'ultra-libéralisme hégémonique meurtrier et va-t-en guerre), leur démantèlement de l'Etat protecteur et redistributeur, leur monnaie et leur culture uniques, leurs dettes, leur désindustrialisation, leur chômage, leur précarité exponentielle, leur loi du plus fort, la jungle implacable, la souffrance sociale, le saccage de la nature et du vivant, et j'en passe... De plus en plus de citoyens refusent ce modèle-là, implacable et hégémonique ! Et de grands Etats émergents, comme le Brésil, l'Afrique du Sud, la Russie, la Chine, l'Inde, l'Iran... veulent décider eux-mêmes de leur politique, et ils rejettent un monde unipolaire dictatorial ! Cela dit, en ce qui concerne la nouvelle stratégie basée sur les guerres clandestines, elle s’étend bien évidemment aux Anglo-Saxons et aux Israéliens, car bien sûr les Anglais et les Américains font toujours leurs sales coups ensemble, partageant la même idéologie militaro-financière impulsée par les néo-conservateurs en tous genres, quant aux Israéliens, si discrets mais si efficaces, ils demeurent les muses de la nouvelle stratégie américaine, prenant en compte à la fois l'assèchement des ressources, donc l'effondrement de l'économie US, et les ambitions croissantes de domination du monde par le «peuple» des financiers de la City et de Wall-Street. Certes, les bienheureux «Elus» de Dieu souhaiteraient ramasser toute la mise, mais à défaut - du moins pour l'instant - d'y parvenir, ils se contentent des miettes offertes par l'hydre à deux têtes, anglaise et américaine. Pourquoi les muses ? Car la nouvelle stratégie sent tellement l'ombre, le complot, l'économie des moyens pour un résultat global, planétaire, et en même temps la discrétion machiavélique, qui ne peut être signée que par les spécialistes du genre, les Israéliens. Finies donc les guerres meurtrières hollywoodiennes, faisant la joie des industriels de la mort et des médias plus soucieux de vendre leurs torchons que d'information impartiale (digne de ce nom), finis les bombardements épiques décimant les populations et dévastant toutes les infrastructures des pays (les ramenant des siècles en arrière, comme en Irak) et qui portent ombrage à l'image que les Américains veulent donner d'eux, de bon gendarme gérant en bon père de famille les affaires du monde.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

54.000 déclarations d'élus locaux et plus de 6000 de hauts fonctionnaires

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub