espace pub
Infos en ligne:
  • Montée des eaux d'oueds et des routes bloquées suite aux intempéries ...

  • Le NAHD et la JSS nouveaux Dauphins, l'USM Blida en Ligue 2 ...

  • "Ceux qui ne croient pas en un retour peuvent rester chez eux" ...

  • Le retrait des convocations pour l'examen de fin de cycle primaire du 25 avril au 23 mai ...

  • Une condamnation à mort prononcée par le tribunal de Ghardaïa pour espionnage ...

  • Adoption des bilans moral et financier 2017 ...

  • Raffinage du brut algérien à l'étranger: nous avons obtenu l'autorisation ...

  • Le club consacre 200 millions de livres pour le mercato estival dont 60 réservés à Mahrez ...

  • L'Algérie continuera de rapatrier les immigrants illégaux en concertation avec leurs pays d'origine ...

  • la JS Kabylie décroche sa onzième finale ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6140 - Jeudi 26 Avril 2018

«Seule l’amnistie fiscale générale relancera la confiance et l’économie nationale»

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

On ne peut être aussi clair. C’est la déclaration du président de la Confédération générale du patronat lors de la tenue de la rencontre nationale qui a eu lieu à Djelfa dernièrement. Il a au cours de cette rencontre qui a regroupé les représentants de 38 wilayas évoqué plusieurs sujets en préparation à la tripartite qui aura lieu le 14 octobre prochain à Biskra.

Il dira que beaucoup d’entreprises en Algérie agissent sans avoir le sentiment de sécurité et pour cela, il nous faut des mesures à même de les mobiliser avec conviction et surtout avec une visibilité claire. Cette amnistie permettra de mobiliser des fonds importants qui sont thésaurisés, il avancera un chiffre qui donne le tournis : c’est l’équivalent de quarante milliards de dollars qui sont dans les coffres et caches des thésauriseurs. Voici donc la proposition de la Confédération générale du patronat. Concernant les cotisations sociales, les entrepreneurs s’accordent avec une ferme conviction que c’est possible de revoir, mais cette fois-ci ensemble, les barèmes des cotisations. Ils demandent à ce que cela se fasse avec la participation de l’ensemble des parties. Nous aurions voulu vous fournir plus d’informations, malheureusement, le président de la Fédération locale a voulu autrement. Nous espérons que c’est de l’inexpérience qu’autre chose. Biskra se prépare La nouvelle est tombée comme un couperet le jour où le Premier ministre, en direct à la télévision nationale, avait annoncé que la prochaine tripartite se tiendra à Biskra. Le lendemain, dans tous les cafés, c’est le sujet de discussion principal. Les uns évoquant la baraka de Biskra les autres plus sereins avancent que la Biskra qui avance, la Biskra qui produit plus de 20% des produits maraîchers et qui alimente une bonne partie de la population algérienne.  Dans tous les cas de figure, depuis plusieurs jours, des hommes sont sur le terrain, ils réunissent les conditions pour la réussite de ce grand événement. La question de la salle qui s’est posée au début n’en est plus. Des militants de l’Algérie qui avance se sont mobilisés pour la réussite de l’Algérie, disent-ils. A voir les Haddoud et consorts se plier en quatre pour agrémenter le séjour des invités de Biskra, on revient à la réalité et surtout on réapprend à être confiant et dire que demain ne sera pas aussi difficile.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

La ville de Boufarik après le crash tragique d'un l'avion militaire

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub