espace pub
Infos en ligne:
  • L'Algérie condamne avec "la plus grande vigueur le bain de sang" perpétré à Ghaza ...

  • Des vols vers Alger déroutés vers d`autres aéroports en raison d'un épais brouillard ...

  • La JSS et le NAHD assurés de participer à une compétition continentale la saison prochain ...

  • L'acquisition de la raffinerie d'Augusta a coûté moins de 1 milliard de dollars ...

  • L'accession du MO Béjaïa et la relégation du CRB Aïn Fakroune ...

  • Le fonds d'indemnisation des épargnants augmenté à 2 millions DA ...

  • Sauvetage de quatre pêcheurs au large du littoral entre Chlef et Mostaganem ...

  • Le FC Porto est assuré de remporter son 28e titre de champion du Portugal ...

  • Montée des eaux d'oueds et des routes bloquées suite aux intempéries ...

  • Le NAHD et la JSS nouveaux Dauphins, l'USM Blida en Ligue 2 ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6165 - Samedi 26 Mai 2018

Le cri de détresse des six familles de Haouèche Zerrarka

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Lassée d’attendre depuis des décennies une intervention des responsables locaux, six familles de Haoueche Zerrarka datant de l’ère du colonialisme, sis au chef-lieu de la ville de Relizane, viennent d’adresser une requête au wali de Relizane, sollicitant son intervention personnelle pour atténuer, un tant soit peu, le calvaire qu’ils endurent depuis des années.

Selon les responsables de ces familles qui se sont déplacés au siège de notre rédaction, avant-hier, le recours au wali intervient après un ras-le-bol généralisé des habitants qui se disent «délaissés». «Nous sollicitons votre intervention pour résoudre le problème relatif au logement», lit-on au préambule de cette requête. Les représentants des familles indiquent qu’ils occupent des maisons de fortune alors que d’autres sont logés dans de vieux taudis depuis plus de 30 ans et qu’ils ne peuvent bénéficier d’aucune aide du fait que Haouche Zerrarka fait partie de la ville de Relizane. Dans ce contexte, ils souhaitent à ce que «les responsables locaux leur réservent un quota de logements sociaux au chef-lieu de commune de la ville de Relizane». En plus de ce problème, les représentants des familles rappellent au wali que les habitants souffrent de la collecte des ordures ménagères et du manque de nettoyage où les eaux usées coulent à ciel ouvert. Pour conclure, les habitants de Haoueche Zerrarka signalent qu’«ils attendent avec impatience le dénouement de cette situation qui n’a que trop duré et prient le chef de l’exécutif de la wilaya de se pencher sur leur cas».

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Grève des médecins : activation des mesures administratives au niveau des hôpitaux

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub