espace pub
Infos en ligne:
  • Raffinage du brut algérien à l'étranger: nous avons obtenu l'autorisation ...

  • Le club consacre 200 millions de livres pour le mercato estival dont 60 réservés à Mahrez ...

  • L'Algérie continuera de rapatrier les immigrants illégaux en concertation avec leurs pays d'origine ...

  • la JS Kabylie décroche sa onzième finale ...

  • Le roi du Maroc adresse un message de condoléances au «peuple algérien frère» ...

  • Le Porte-parole du MAE regrette les propos de l'ambassadeur de France sur l'attribution des visas ...

  • Les nouvelles extensions inaugurées lundi seront mises en service mardi 10 avril ...

  • Le nouveau prestataire sera opérationnel à partir de lundi à Alger ...

  • L'Algérien El-Hocine Zourkane a été sacré champion du monde universitaire de cross-country ...

  • Le Marocain Badou Zaki rebondit de nouveau en Algérie ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6134 - Jeudi 19 Avril 2018

L’armée syrienne prépare l’assaut contre Daesh à Deir Ezzor

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

L’armée syrienne a pris une option pour la victoire sur ses adversaires qui voulaient renverser le président Bachar al Assad. Les forces régulières «contrôlent (...) la plus grande partie du territoire», ainsi que les zones «les plus peuplées», déclare Aron Lund, expert de la Syrie à la Century Fondation.

«La guerre se poursuit mais, stratégiquement, le Président al Assad a défait ceux qui pensaient le déposer et, sauf imprévu, je pense que le gouvernement syrien va reprendre le territoire tranche par tranche. Avec l'entrée dans la ville de Deir Ezzor (est) contrôlée par le groupe Daesh —quelques mois après avoir bouté les rebelles hors d'Alep (nord) et s'être emparé de larges secteurs dans le désert du sud-est— Damas contrôle désormais plus de la moitié du territoire. Selon les chiffres fournis par le géographe Fabrice Balanche, cela représente les deux tiers de la population de Syrie, évaluée actuellement à quelque 16 millions. Les Kurdes tiennent 23% du pays, l'EI 15% et les rebelles 12%. L'envoyé spécial de l'ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura, a été abrupt en affirmant que l'opposition syrienne devait accepter qu'elle n'avait «pas gagné la guerre», tout en demandant au gouvernement de ne pas crier victoire. «Est-ce que le gouvernement, après la libération de Deir Ezzor et de Raqa, sera prêt à négocier et à ne pas simplement crier victoire? Est-ce que l'opposition sera capable (...) d'être assez réaliste pour réaliser qu'elle n'a pas gagné la guerre?» a-t-il dit. Ces déclarations interviennent au moment ou des renforts de l'armée syrienne sont arrivés en masse hier à Deir Ezzor, en prévision d'une offensive visant à chasser les éléments de Daesh de la moitié de la ville encore sous leur contrôle.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

La ville de Boufarik après le crash tragique d'un l'avion militaire

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub