espace pub
Infos en ligne:
  • Le président Bouteflika procède à un mouvement partiel dans le corps de la magistrature ...

  • L’Algérie termine à la 2e place du Championnats arabes open de natation ...

  • Les résultats du baccalauréat seront annoncés jeudi prochain ...

  • Infantino favorable à une candidature maghrébine conjointe ...

  • Ronaldo va quitter le Real Madrid pour la Juventus de Turin ...

  • L'international algérien Riyad Mahrez signe pour 5 ans à Manchester City ...

  • Le bilan provisoire monte à 100 morts ...

  • Abdelghani Hamel quitte la DGSN ...

  • le dirigeant Baghdadi suspendu pour une année ferme ...

  • L'Algérie condamne "avec force" l'attaque contre un meeting du Premier ministre éthiopien ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6209 - Mercredi 18 Juillet 2018

Nombreuses actions prévues par le gouvernement

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La promotion des secteurs de l'éducation, de la santé, la préservation du système national et de la sécurité sociale font partie des préoccupations du gouvernement inscrites dans son plan d’action.

Au titre de l’éducation nationale, il créera les conditions pour mettre un terme au système de la double vacation. La carte scolaire fera également l’objet d’une étude prospective pour identifier les besoins nouveaux qui accompagneront la remontée du taux de croissance démographique. Le réseau des cantines scolaires sera développé notamment à travers les zones rurales et elles seront gérées de telle sorte à éviter tout blocage dans leur exploitation. Le transport scolaire sera renforcé, notamment dans les zones rurales. – Au plan pédagogique, des indicateurs de qualité seront identifiés, s’appuyant sur les trois leviers de la réforme que sont: la réforme pédagogique, la gouvernance et la professionnalisation des personnels par la formation. Concernant la Formation professionnelle, les centres d’excellence seront développées, en même temps que sera améliorée l’organisation du cursus de l’enseignement professionnel et de l’enseignement à distance ainsi que le dispositif mixte d’orientation des élèves de l’éducation nationale, alors que la formation permanente des formateurs sera intensifié avec une actualisation des moyens technico-pédagogiques, et le renforcement de l’environnement numérique. Le gouvernement s’attellera à mettre en place un nouveau cadre juridique pour la formation par l’apprentissage, et l’élaboration également d’un cadre législatif et réglementaire approprié, destiné à la formation continue et à la validation des compétences acquises par l’expérience. Pour l’Enseignement supérieur, la réforme du système d’enseignement et de formation supérieurs sera consolidée, et il s’agira de prendre en charge l’évolution des effectifs des étudiants par l’optimisation de l’exploitation du réseau universitaire. A ce sujet, le Gouvernement agira notamment pour l’amélioration du taux de réussite et la réduction des durées des études, l’augmentation du taux d’encadrement de rang magistral, la mise en place des instituts des sciences et techniques appliquées, l’harmonisation des formations en médecine et des concours hospitalo-universitaires, et la mise en place d’un concours national de résidanat. Dans le domaine de la Recherche scientifique, 3 programmes nationaux de recherche jugés prioritaires seront lancés à court terme: la sécurité alimentaire, la santé du citoyen, et la sécurité énergétique. pour la projection 2017-2022, 750 projets de recherche seront mis en exécution à raison de 150 projets par année. Dans le secteur de la Santé, de nouveaux programmes seront également développés visant l’élargissement du planning familial, la protection sanitaire, la prévention du handicap évitable, la lutte contre les maladies transmissibles et les maladies contrôlables par vaccination. Autre axe : poursuite de la mise en œuvre du plan national de lutte intégré contre les facteurs de risques des maladies non transmissibles, du plan cancer 2015-2019, de la lutte contre le tabagisme, ainsi que la prise en charge de l’autisme. Un cadre législatif réhabilitera la planification et la régulation de l’offre. La couverture nationale de la demande en médicament par la production nationale sera portée de de 50% actuellement à 70% en 2019. Le projet de loi relatif à la santé en cours d’étude et d’aprobation au niveau du Parlement sera enrichi en vue de son adoption. Pour la sécurité sociale, à terme, il faudra atteindre 3 millions d’affiliations. Des mesures sont prévues pour améliorer l’attractivité et le financement du système de retraite.

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président Bouteflika décide le retrait de toute augmentation pour les documents administratifs

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub