pub
Infos en ligne:
  • Les précisions d'Air Algérie sur l'interception d'un de ses avions par l'armée de l'air française ...

  • Le sport algérien grand perdant ...

  • Plusieurs morts dans un accident d'avion en Floride ...

  • Découverte du cadavre d'un dignitaire religieux enlevé fin 2016 ...

  • Enquête sur une vidéo montrant des pêcheurs jetant des quantités de sardines à la mer ...

  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6057 - Samedi 20 Janvier 2018

Les indépendants en rangs dispersés

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

A l’instar de la ville de Béjaia qui veut sortir du joug partisan, Akbou avance également dans le même sens en comptant investir les prochaines élections communales et de wilaya avec de nombreuses listes indépendantes.

Des listes qui sont évoquées avec persistance et, qui font objet de l’actualité locale de cette deuxième ville de la wilaya qui en compte cent mille âmes. Des listes qui retiennent toute l’attention et qui sont conduites par des notabilités pour la gestion d’une communes que d’aucuns localement qualifient de catastrophiques, évoquant davantage un mot d’ordre de «sauvetage» à celui de gestion ou de construction. C’est le cas de la liste Akbou- Tadukli, conduite par Mouloud Salhi connu pour son militantisme dans le mouvement associatif et son exemplarité au sein de l’Etoile culturelle Akbou, qui a pour slogan «Ensemble, sauvons notre commune». Loin d’être un programme, mais dans le document dénonce avec force les désastres commis sur cette ville et les retards dans son développement. Une liste dont on dit qu’elle a pour second Mohamed Boucherit, restant ouverte à toutes les compétences interpellées par un changement. D’autres listes sont concoctées ici et là, «Ensemble sauvons Akbou» qui n’a pas encore sa tête de liste, pense au directeur général de la laiterie Soummam, El Hadj Lounis Hamitouche. La pré-campagne a bien commencé avec le mutisme habituel des partis et des mouvements sans précédent dans les annales des élections des indépendants, un mouvement salué, soutenu, mais on a vu souvent la raison partir ailleurs, car en politique et en élections, c’est toujours la sanction de l’urne qui compte et, celle- ci a de tout temps été imprévisible et le restera. Ce qui est par contre sûr est qu’Akbou, ville appelée à devenir wilaya, mérite un édile à sa hauteur.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Réparation de téléphone portable... profession attire les jeunes

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub