pub
Infos en ligne:
  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

  • La FAF convoque les locaux en l'absence d'Alcaraz ...

  • Le Nigeria a composté son billet pour le Mondial 2018 ...

  • Au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage ...

  • disparition d'un citoyen à Bouzguene, large mobilisation pour le retrouver ...

  • M. Guitouni prône des actions conjointes pour relever les défis actuels ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6004 - Samedi 18 Novembre 2017

Deux suspects allaient commettre un attentat, et un laboratoire d’explosifs découvert à Villejuif

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le procureur de Paris, François Molins, a indiqué aux medias français que les suspects arrêtés les dernières 48 heures après la découverte d’un laboratoire d’explosifs à Villejuif envisageaient de commettre une attaque terroriste. Le laboratoire d'explosifs artisanaux découvert mercredi à Villejuif, dans le Val-de-Marne, est en rapport avec le théâtre irako-syrien, a déclaré le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb.

C’est dans un appartement vide de Villejuif, dans le Val-de-Marne durant une perquisition que la police a trouvé ce laboratoire et interpellé deux hommes, dont le propriétaire du logement. Les deux suspects interpellés après la découverte fortuite d'explosifs TATP voulaient fabriquer une bombe pour commettre un attentat en France, a déclaré le procureur de Paris François Molins, cité par l’agence AFP. Selon le magistrat leur projet était la confection d'une bombe pour commettre un attentat, l'un des deux suspects était fiché S et était en relation directe avec Rachid Kassim, propagandiste de Daech qui aurait été éliminé dans des frappes de la coalition en Irak et en Syrie, a-t-il fait savoir. Les enquêteurs pensent que les substances découvertes dans l'appartement de Villejuif auraient pu permettre de fabriquer entre 3 et 4 kilogrammes de TATP. Ils ont en outre saisi des éléments nécessaires à la préparation d'une chaîne pyrotechnique, un réveil bricolé avec des fils, des prises électriques, des seringues en plastique, des têtes d'allumettes, informe-t-on. Il semblerait que les deux individus avaient l’intention de faire sauter des banques Sur l'une des clés USB retrouvées dans l'appartement figuraient des vidéos tournées sur sa terrasse «comportant des séquences mettant en scène des essais d'explosion», a indiqué François Molins. Les deux suspects ont été présentés par la suite à un juge d'instruction. Une information judiciaire a été ouverte contre eux pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un ou plusieurs crimes, pour atteinte aux personnes, pour fabrication d'engins explosifs, pour détention et transport de substances ou produits explosifs, ainsi que préparation d’attentat. Selon le ministre qui parle notamment de leurs liens possibles liens avec le terrorisme, ajoute-t-on.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Loi de Finance 2018 présenter aux députés

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub