pub
Infos en ligne:
  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

  • La FAF convoque les locaux en l'absence d'Alcaraz ...

  • Le Nigeria a composté son billet pour le Mondial 2018 ...

  • Au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage ...

  • disparition d'un citoyen à Bouzguene, large mobilisation pour le retrouver ...

  • M. Guitouni prône des actions conjointes pour relever les défis actuels ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6004 - Samedi 18 Novembre 2017

La HIISE appelle à la mise à jour de la législation régissant le processus électoral

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) a mis l'accent, hier, sur l'importance de la mise à jour de la législation régissant le processus électoral, parallèlement à la formation des partenaires dans ce domaine, en vue de pallier les lacunes relevées lors des dernières législatives.

Le vice-président de la HIISE, Brahim Boudoukha, qui a présidé l'ouverture d'une journée de formation au profit des membres de cette instance, a cité les recommandations en cours d'élaboration par la HIISE en vue de pallier les lacunes relevées lors des dernières législatives, et ce en prévision des prochaines élections locales prévues le 23 novembre, insistant sur l'importance des sessions de formation «approfondies", lancées dernièrement et organisées à Skikda et Mostaganem, et prévues à Alger et à Oued Souf, sous égide des membres de la commission permanente de la HIISE. Les sessions de formation qui englobent plusieurs volets dont "la définition des notions de saisine, de notification et de constat» et les «moyens d'accomplissement des missions de surveillance», visent à «consacrer les connaissances juridiques des concernés pour assurer qualité et compétence lors de l'accomplissement du rôle de contrôle assumé par les membres de la HIISE», à condition de les étendre ultérieurement aux membres des partis politiques et des candidats indépendants, ainsi qu'aux journalistes spécialisés dans ce domaine, a-t-il estimé. M. Boudoukha a évoqué l'expérience des législatives qui avait enregistré "des points positifs et négatifs". Au sujet des rapports d'organisations internationales ayant relevé plusieurs lacunes à cet effet, il a indiqué avoir «accompli un travail de très bonne qualité et nous veillerons à promouvoir la législation régissant le processus électoral pour atteindre un meilleur niveau dans l'organisation de ces rendez-vous décisifs». La HIISE est le fruit de réformes politiques initiées par le président de la République, en 2011, sanctionnées par la révision constitutionnelle de 2015, ayant «consacré le principe d'alternance au pouvoir, à travers l'organisation d'élections libres, régulières et transparentes qui expriment avec sincérité la volonté du peuple», a-t-il expliqué. A cet effet, la HIISE doit «faire preuve de neutralité et être à équidistance des différents partenaires (administration, partis politiques et médias», a-t-il poursuivi.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Loi de Finance 2018 présenter aux députés

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub