pub
Infos en ligne:
  • Les précisions d'Air Algérie sur l'interception d'un de ses avions par l'armée de l'air française ...

  • Le sport algérien grand perdant ...

  • Plusieurs morts dans un accident d'avion en Floride ...

  • Découverte du cadavre d'un dignitaire religieux enlevé fin 2016 ...

  • Enquête sur une vidéo montrant des pêcheurs jetant des quantités de sardines à la mer ...

  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6057 - Samedi 20 Janvier 2018

«Evra ? Personne n’est indiscutable»

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

L’OM reçoit Konyaspor jeudi soir au stade Vélodrome en Ligue Europa (21h05). Un match qui peut s’avérer être décisif pour la suite de l’aventure olympienne de Rudi Garcia. Incendié au lendemain de sa défaite face au Stade rennais, il y a deux semaines, l’entraîneur de l’OM a perdu toute sa crédibilité auprès des supporters.

Une situation qui ne semble pas préoccuper Garcia : «Les critiques me concernant? Peu importe tant que l’on travaille à l’entraînement. Le communiqué des Winners (groupe de supporters) ? Je ne l’ai pas lu, on travaille c’est tout. Il y a des leaders comme Dimitri (Payet) capable de recadrer tout le groupe, jeudi on ira à la guerre.»

«Je ne suis pas là pour faire plaisir aux joueurs»
L’ancien entraîneur de l’AS Rome reconnait en revanche que jouer au Vélodrome ne doit pas devenir un handicap : «Le Vélodrome doit être un atout pour les joueurs, c’est à nous de changer ça, il faut stopper l’hémorragie en défense et mieux utiliser le ballon.»
Rudi Garcia est revenu sur sa décision de sortir Hiroki Sakai face à Rennes, alors que Patrice Evra prenait l’eau dans son couloir: «Evra ? Personne n’est indiscutable. Face à Rennes, j’aurais pu sortir n’importe quel joueur à part Mandanda, je ne suis pas là pour faire plaisir aux joueurs. On avait des difficultés sur le côté d’Hiroki (Sakai) avec la vitesse de Mubele, mais maintenant ça ne sert plus à rien de regarder le match de dimanche.» Rudi Garcia devra composer sans Steve Mandanda, Aymen Abdennour ou Kostas Mitroglou, blessés.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Réparation de téléphone portable... profession attire les jeunes

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub