Infos en ligne:
  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

  • La FAF convoque les locaux en l'absence d'Alcaraz ...

  • Le Nigeria a composté son billet pour le Mondial 2018 ...

  • Au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage ...

  • disparition d'un citoyen à Bouzguene, large mobilisation pour le retrouver ...

  • M. Guitouni prône des actions conjointes pour relever les défis actuels ...

  • Le pétrole en légère hausse, le Brent à plus de 54 dollars ...

  • Les réserves de change à 105 milliards de dollars ...

  • L'Algérie exprime sa "grande préoccupation" et appelle à la "protection en urgence" des Rohingya ...

Quotidien d'information indépendant - n° 5979 - Mercredi 18 Octobre 2017

L'accessoire et l'essentiel

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

On se focalise trop sur le nom du successeur d'Alcaraz et on oublie l'essentiel. Tous les regards sont braqués sur le futur entraîneur des Verts et on en fait même un problème d'ordre national. Une question de vie ou de mort pour toute une nation alors que les vrais problèmes du football algérien sont ailleurs.

Dans sa gestion plutôt et dans toute cette gabegie qui le caractérise. On veut détourner l'attention de l'opinion sportive nationale sur les véritables raisons du déclin de ce football, sur la honteuse élimination des Fennecs du Mondial russe et des tas d'autres problèmes liés à la mauvaise gestion, bien évidemment. Sur l’inexistence même des catégories jeunes, toujours absentes des compétitions internationales et sur l'absence de formation, la violence, la corruption et tutti quanti. On ne fait aucune allusion aux innombrables fléaux qui sapent les fondements de la discipline mais on fait toute une histoire sur le nom de celui qui aura à diriger l'équipe nationale. Il est tout de même ahurissant que personne n'accorde la moindre attention à l'avenir du football algérien et on s'intéresse de très près à celui des Verts. Quel apport amènera-t-il dans ses bagages le futur sélectionneur national alors que notre football souffre d'une infinité de fléaux et de maux tout aussi graves les uns que les autres ? Il a plutôt besoin d'un changement radical à même de lui permettre de sortir la tête de l'eau. Pour l'instant, on n'a d'yeux que pour le remplaçant d'Alcaraz sans le moins du monde faire allusion à ce que sera l'avenir de ce football. On n'y pense même pas pour l'instant car les esprits sont ailleurs, occupés par l'accessoire et par un problème qui n'en est pas un normalement. L'avenir de ce sport est plus important que l'entraîneur combien bien même il aurait pour nom Mourinho, Ancelotti et d'autres entraîneurs de renommée mondiale. L'Egypte est bien qualifiée au Mondial avec une équipe essentiellement composée de joueurs locaux. Là est toute la différence entre un pays qui accorde un intérêt capital à la formation et un autre qui ne possède même pas des écoles de football ni de centres de formation. Le premier s'occupe de l'essentiel et le second uniquement de l'accessoire.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev en Algérie

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub