pub
Infos en ligne:
  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

  • La FAF convoque les locaux en l'absence d'Alcaraz ...

  • Le Nigeria a composté son billet pour le Mondial 2018 ...

  • Au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage ...

  • disparition d'un citoyen à Bouzguene, large mobilisation pour le retrouver ...

  • M. Guitouni prône des actions conjointes pour relever les défis actuels ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6006 - Lundi 20 Novembre 2017

Le secteur de la pêche en Algérie connaît une mutation vers l'aquaculture

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le directeur général de la pêche et de l'aquaculture, Taha Hammouche, a indiqué, dimanche à Oran, que le secteur de la pêche connaissait actuellement en Algérie une mutation vers l'élevage aquacole.

«Cette tendance est traduite par le nombre important de projets dans ce domaine», a souligné M. Hammouche dans une déclaration à l'APS en marge de la clôture du Salon international de la pêche et de l'aquaculture (SIPA). De nombreux investisseurs d'Algérie et de l'étranger dont l'Espagne, la France et l'Italie, ont manifesté leur intérêt pour ce créneau lors du SIPA, s'est-il réjoui, signalant que ces porteurs de projets en quête d'opportunités pour les concrétiser se sont déclarés optimistes quant à l'avenir du secteur de la pêche et de l'aquaculture en Algérie. Le DG de la pêche et de l'aquaculture a également fait savoir que plusieurs investisseurs se sont intéressés à la production d'alevins et d'aliments pour poissons, qui sont en grande partie importés. Dans ce sens, Taha Hammouche a annoncé que deux projets de production d'aliments pour poissons, l'un à Oued Tlélat et l'autre à Ouargla, seront l'année prochaine spécialisé dans l'aliment pour crustacés. En outre, il a signalé une manifestation d'intention pour un partenariat entre entreprises algériennes et étrangères dans le domaine de réalisation de chaînes de froid et d'équipements et de production d'alevins et d'aliments, entre autres. Pour leur part, les bureaux d'études spécialisés dans la pêche et aquaculture, présents à ce salon, ont accueilli des demandes de plusieurs investisseurs nationaux et étrangers pour leur accompagnement dans la concrétisation de leurs projets, selon le responsable. D'autre part, M. Hammouche a fait part de la présentation dans les deux prochains mois du bilan d'investissement et des conventions signées lors du SIPA, annonçant que l'année prochaine verra l'intensification des salons dédiés à la pêche et à l'aquaculture dont des salons régionaux et un salon national, en plus du salon international d'Oran. La 7e édition du SIPA, organisée du 9 au 12 novembre, a enregistré la participation de près de 140 exposants dont 35 étrangers, en plus de neuf associations internationales et régionales représentant 17 pays européens, arabes et africains.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Loi de Finance 2018 présenter aux députés

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub