espace pub
Infos en ligne:
  • Baccalauréat 55,88% de taux de réussite ...

  • Le président Bouteflika procède à un mouvement partiel dans le corps de la magistrature ...

  • L’Algérie termine à la 2e place du Championnats arabes open de natation ...

  • Les résultats du baccalauréat seront annoncés jeudi prochain ...

  • Infantino favorable à une candidature maghrébine conjointe ...

  • Ronaldo va quitter le Real Madrid pour la Juventus de Turin ...

  • L'international algérien Riyad Mahrez signe pour 5 ans à Manchester City ...

  • Le bilan provisoire monte à 100 morts ...

  • Abdelghani Hamel quitte la DGSN ...

  • le dirigeant Baghdadi suspendu pour une année ferme ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6212 - Dimanche 22 Juillet 2018

Le secteur de la pêche en Algérie connaît une mutation vers l'aquaculture

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le directeur général de la pêche et de l'aquaculture, Taha Hammouche, a indiqué, dimanche à Oran, que le secteur de la pêche connaissait actuellement en Algérie une mutation vers l'élevage aquacole.

«Cette tendance est traduite par le nombre important de projets dans ce domaine», a souligné M. Hammouche dans une déclaration à l'APS en marge de la clôture du Salon international de la pêche et de l'aquaculture (SIPA). De nombreux investisseurs d'Algérie et de l'étranger dont l'Espagne, la France et l'Italie, ont manifesté leur intérêt pour ce créneau lors du SIPA, s'est-il réjoui, signalant que ces porteurs de projets en quête d'opportunités pour les concrétiser se sont déclarés optimistes quant à l'avenir du secteur de la pêche et de l'aquaculture en Algérie. Le DG de la pêche et de l'aquaculture a également fait savoir que plusieurs investisseurs se sont intéressés à la production d'alevins et d'aliments pour poissons, qui sont en grande partie importés. Dans ce sens, Taha Hammouche a annoncé que deux projets de production d'aliments pour poissons, l'un à Oued Tlélat et l'autre à Ouargla, seront l'année prochaine spécialisé dans l'aliment pour crustacés. En outre, il a signalé une manifestation d'intention pour un partenariat entre entreprises algériennes et étrangères dans le domaine de réalisation de chaînes de froid et d'équipements et de production d'alevins et d'aliments, entre autres. Pour leur part, les bureaux d'études spécialisés dans la pêche et aquaculture, présents à ce salon, ont accueilli des demandes de plusieurs investisseurs nationaux et étrangers pour leur accompagnement dans la concrétisation de leurs projets, selon le responsable. D'autre part, M. Hammouche a fait part de la présentation dans les deux prochains mois du bilan d'investissement et des conventions signées lors du SIPA, annonçant que l'année prochaine verra l'intensification des salons dédiés à la pêche et à l'aquaculture dont des salons régionaux et un salon national, en plus du salon international d'Oran. La 7e édition du SIPA, organisée du 9 au 12 novembre, a enregistré la participation de près de 140 exposants dont 35 étrangers, en plus de neuf associations internationales et régionales représentant 17 pays européens, arabes et africains.

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président Bouteflika décide le retrait de toute augmentation pour les documents administratifs

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub