espace pub
Infos en ligne:
  • Le président Bouteflika procède à un mouvement partiel dans le corps de la magistrature ...

  • L’Algérie termine à la 2e place du Championnats arabes open de natation ...

  • Les résultats du baccalauréat seront annoncés jeudi prochain ...

  • Infantino favorable à une candidature maghrébine conjointe ...

  • Ronaldo va quitter le Real Madrid pour la Juventus de Turin ...

  • L'international algérien Riyad Mahrez signe pour 5 ans à Manchester City ...

  • Le bilan provisoire monte à 100 morts ...

  • Abdelghani Hamel quitte la DGSN ...

  • le dirigeant Baghdadi suspendu pour une année ferme ...

  • L'Algérie condamne "avec force" l'attaque contre un meeting du Premier ministre éthiopien ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6209 - Mercredi 18 Juillet 2018

Les dépenses de fonctionnement et celles d'équipement en baisse

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Au premier semestre de l’année en cours, les dépenses de fonctionnement et celles d’équipement sont en baisse comparativement au même semestre de l'année précédente, apprend-on auprès du ministère des Finances.

«Au premier semestre 2017, les recettes de la fiscalité pétrolière effectivement réalisées ont connu une hausse de près de 27% par rapport à la même période de 2016», a-t-on indiqué de même source, faisant observer que les dépenses budgétaires ont connu une tendance baissière. Cette hausse, a-t-on poursuivi de même source, a été enregistrée suite à l'augmentation des cours pétroliers qui avaient largement dépassé les 50 dollars au 1er semestre de l’année en cours sachant que, a-t-on observé encore, la loi de Finances 2017 (LF 2017) a été élaborée sur la base d'un prix référentiel de baril de pétrole à 50 dollars. «Entre janvier et fin juin 2017, les recettes fiscales pétrolières recouvrées ont augmenté à 1.121,3 milliards de dinars (mds DA) contre 883,14 mds DA sur la même période de 2016», a indiqué la même source. Tout en rappelant que la LF 2017 table sur une fiscalité pétrolière annuelle de 2.200 mds DA, la même source a fait cas de l’enregistrement d’une forte hausse des ressources ordinaires de l’ordre de 75%, soit, l’équivalent de 2.500,8 mds DA au 1er semestre 2017 contre 1.433,4 mds DA au 1er semestre 2016. Ces ressources ordinaires sont, selon la même source, composées de recettes fiscales ordinaires qui s’élèvent à 1.433,6 mds DA contre 1.335,8 mds DA, de recettes ordinaires d’un montant global de 137 mds DA contre 94,62 mds DA, des recettes d’ordres, dons et legs se chiffrant à 15 millions de DA contre 21 millions de DA, et, des recettes exceptionnelles de l’ordre de 930,4 mds DA contre 3 mds DA. «Les recettes budgétaires globales, fiscalité pétrolière et ressources ordinaires, effectivement réalisées ont atteint 3.622,05 mds DA contre 2.316,6 mds DA, soit une hausse de plus de 56% par rapport à 2016. S’agissant des dépenses budgétaires, effectivement, engagées entre janvier et fin juin 2017, la même source a relevé un recul de plus de 5% par rapport à la même période de 2016. «Les dépenses budgétaires sont établies à 3.876,5 mds DA contre 4.100,3 mds DA avec un recul à la fois des dépenses de fonctionnement et celles d'équipement», a-t-on expliqué de même source, rappelant que la LF 2017 prévoit des recettes budgétaires annuelles de 5.635,5 mds DA. Les dépenses de fonctionnement ont, a-t-on poursuivi de même source, diminué à 2.473,16 mds DA contre 2.527,7 mds DA, soit une baisse de 2%. Tout comme les dépenses d'équipement qui ont, elles aussi (dépenses, ndlr) reculé à 1.403,3 mds DA contre 1.572,5 mds DA, soit, une baisse de près de 10%. «La LF 2017 prévoit des dépenses budgétaires de 6.883,2 mds DA (des dépenses de fonctionnement de 4.591,8 mds DA et des dépenses d'équipement de 2.291,3 mds DA)», a-t-on poursuivi encore. Enfin, pour ce qui est du solde du Trésor public, les responsables au ministère des Finances, ont fait cas d’une forte diminution de son déficit au 1er semestre 2017 comparativement au même semestre de l'année précédente. «Le déficit du Trésor public a été de l’ordre de 384 mds DA contre 1.769 mds DA, soit, une baisse de l'ordre de 78% par rapport à 2016», selon la même source, rappelant que la LF 2017 a prévu un déficit du Trésor public de 1.297 mds DA sur l'année en cours.

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président Bouteflika décide le retrait de toute augmentation pour les documents administratifs

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub