espace pub
Infos en ligne:
  • Montée des eaux d'oueds et des routes bloquées suite aux intempéries ...

  • Le NAHD et la JSS nouveaux Dauphins, l'USM Blida en Ligue 2 ...

  • "Ceux qui ne croient pas en un retour peuvent rester chez eux" ...

  • Le retrait des convocations pour l'examen de fin de cycle primaire du 25 avril au 23 mai ...

  • Une condamnation à mort prononcée par le tribunal de Ghardaïa pour espionnage ...

  • Adoption des bilans moral et financier 2017 ...

  • Raffinage du brut algérien à l'étranger: nous avons obtenu l'autorisation ...

  • Le club consacre 200 millions de livres pour le mercato estival dont 60 réservés à Mahrez ...

  • L'Algérie continuera de rapatrier les immigrants illégaux en concertation avec leurs pays d'origine ...

  • la JS Kabylie décroche sa onzième finale ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6140 - Jeudi 26 Avril 2018

L’hôpital mère et enfant opérationnel dès la fin 2017

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le futur hôpital mère et enfant de Béjaïa, en plus d’être un chef-d’œuvre architectural, est un espace complet et autonome à même d’assurer la prise en charge totale, aussi bien de la parturiente que des nouveaux-nés en suivi post- natal, pédiatrique et chirurgical.

Ce sont les retards causés à cet édifice aujourd’hui qui ont alourdi quelque peu la charge de la clinique, qui se voyait à la fois submergée, notamment en été et œuvrant bien loin de ses espaces dont certains étaient dispensés à l’hôpital Khellil Amrane. Cette structure jouxtant la clinique d’accouchement de Targa Ouzemour, qui est son prolongement naturel, est achevée en totalité, assure-t-on et n’attend que de recevoir les équipements dont un cahier des charges est en élaboration au niveau de la Direction de la santé et de la population (DSP) sur instruction de Hattab Wali de Béjaïa pour accélérer son processus de financement. Selon le directeur du CHU, le Pr Danoun, qui assure que la nouvelle entité, soulagera l’hôpital central de nombreuses tâches qu’elle reprendra à son compte. Il dispose de 140 lits, 6 salles d’opérations, des urgences, pédiatrie d’une chirurgie infantile. De quoi assurer le suivi en pré et post-natal avec toutes les commodités. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui ou la clinique en plus de voir ses missions dispersées et son personnel réduit, se voit assurer des services hors wilaya.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

La ville de Boufarik après le crash tragique d'un l'avion militaire

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub