pub
Infos en ligne:
  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

  • La FAF convoque les locaux en l'absence d'Alcaraz ...

  • Le Nigeria a composté son billet pour le Mondial 2018 ...

  • Au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage ...

  • disparition d'un citoyen à Bouzguene, large mobilisation pour le retrouver ...

  • M. Guitouni prône des actions conjointes pour relever les défis actuels ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6006 - Lundi 20 Novembre 2017

Les candidats mettent les bouchées doubles

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La campagne électorale pour le renouvellement des Assemblées populaires communales et de wilayas (APC et APW) se poursuit, dans de «bonnes conditions», selon Abdelwahab Derbal, président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), et les candidats ainsi que les dirigeants des partis politiques engagés dans les élections locales prévues le jeudi 23 novembre, mettent les bouchées doubles pour toucher le maximum d’électeurs.

Dans leurs discours, ils développent divers thèmes à l’instar du président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), Mohcen Belabbès, qui a plaidé hier lors de sa tournée électorale à Bouira, pour une gestion «solidaire» et «transparente» des affaires des Assemblées populaires communales (APC). Au cours de sa halte à Bechloul (Est de Bouira), le président du RCD a appelé les citoyens à veiller de façon permanente à la gestion des affaires communales, qui doit être «solidaire» et «transparente». Pour assurer cette gestion de l’APC, M. Belabbès a incité les citoyens à s’organiser en associations et comités de villages pour participer à la prise de décisions concernant le développement de la municipalité. Pour sa part, le président du Front El Moustakbel, Abdelaziz Belaid a appelé, lundi soir dans la commune d’El Harrouch (30 km au Sud de Skikda) à la «nécessité» d’ouvrir un dialogue national autour de tout programme concernant les secteurs de l’éducation et de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Lors d’un meeting animé à la salle omnisports de cette même commune, dans le cadre de la campagne électorale en prévision des élections du 23 novembre, M. Belaid a expliqué que «compte tenu de l’importance de ces deux secteurs en particulier, l’élaboration de tout programme nécessite un débat et un dialogue national élargi», regroupant tous les acteurs, d’autant que cela «concerne l’avenir des générations montantes». Le responsable du Front El Moustakbel a évoqué, également, le programme économique de son parti, qui se concentre sur deux secteurs principaux à savoir le tourisme et l’agriculture, lesquels, selon lui, peuvent promouvoir le développement économique et social du pays. M. Belaid a estimé que les candidats de sa formation politique jouissaient de «crédibilité et sont connus pour leurs qualités morales et qualifications culturelles et éducatives», ajoutant, dans ce contexte que son parti a veillé à présenter au rendez-vous électoral, «des candidats compétents» en mesure, en cas de victoire, «de gérer les affaires des collectivités locales et de répondre aux aspirations du peuple». Le président du Front El Moustakbel a rappelé que les critiques de certaines pratiques ne constituaient pas «une hostilité à l’égard d’une partie ou d’une personne» mais, a-t-il soutenu, «une manière de mettre en face les problèmes que vit le pays et de trouver des solutions adéquates.»

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Loi de Finance 2018 présenter aux députés

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub