pub
Infos en ligne:
  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

  • L'ère Alcaraz prend fin six mois après, l'instabilité perdure chez les Verts ...

  • La FAF convoque les locaux en l'absence d'Alcaraz ...

  • Le Nigeria a composté son billet pour le Mondial 2018 ...

  • Au moins 17 morts et 26 disparus dans un naufrage ...

  • disparition d'un citoyen à Bouzguene, large mobilisation pour le retrouver ...

  • M. Guitouni prône des actions conjointes pour relever les défis actuels ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6006 - Lundi 20 Novembre 2017

La coopération algéro-libyenne dans le secteur de l’énergie

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le Président directeur général (P-dg) de la compagnie libyenne de pétrole (NOC), Moustapha Sanalla, a estimé, avant-hier, à Washington que la coopération algéro-libyenne dans le domaine de l’énergie constituait un exemple d’intégration économique au Maghreb. «Nous voulons renforcer nos relations bilatérales», a-t-il indiqué.

S’exprimant au cours de la première session du forum économique sur la coopération transatlantique, organisé à Washington par le Think Tank américain Center for Transatlantic relations, en collaboration avec la Chambre de commerce américaine, consacré au climat des affaires au Maghreb, le patron de la NOC a relevé que la coopération pétrolière entre l’Algérie et la Libye illustrait la volonté des deux pays à renforcer davantage leurs relations économiques. «Nous souhaitons un retour rapide du groupe pétrolier algérien Sonatrach en Libye», a déclaré M Sanalla. Le P-dg de la compagnie libyenne de pétrole NOC a, à cet effet, rappelé sa visite en Algérie en juin dernier, et les entretiens qu’il a eus avec les responsables du secteur énergétique algérien. «Plusieurs compagnies pétrolières, y compris Sonatrach, sont en train de suivre l’évolution de la situation sécuritaire pour pouvoir se prononcer sur leur retour», a observé ce responsable, révélant, qu’entre temps, certaines compagnies pétrolières sont retournées pour reprendre leurs investissements dans le pays. «Nous comptons sur le retour du groupe pétrolier algérien, Sonatrach en Libye avec l’amélioration de la situation sécuritaire», a poursuivi le patron de la NOC, réfutant, au passage, le constat établi par quelques panelistes, selon lequel l’intégration maghrébine demeurait dérisoire. «La coopération pétrolière entre l’Algérie la Libye illustrait la volonté des deux pays à renforcer davantage leurs relations économiques», a encore observé le P-dg de la NOC. Les découvertes réalisées par Sonatrach dans deux blocs d’exploration à Ghadamès (Libye), sont appréciables et marquent aussi la volonté des deux groupes pétroliers à renforcer leur coopération, a poursuivi ce responsable, rappelant que ce groupe pétrolier algérien, présent en Libye à travers sa filiale Sipex, s’était retiré de ce pays dans le sillage du chaos politique et sécuritaire libyen. Pour sa part, le conseiller du P-dg de Sonatrach, Mahieddine Taleb, présent à ce forum a fait cas de discussions, en cours, avec les responsables libyens pour, a-t-il observé, revoir les conditions d’exploitation de ces gisements des deux côtés. «L’objectif est de parvenir à un programme de développement commun des gisements, acceptable par Sonatrach et la NOC», a-t-il indiqué. Outre les travaux d’exploration menée par Sonatrach en Libye, le patron de la NOC a, en outre, évoqué dans son intervention les discussions en cours avec Sonatrach pour l’exploitation des gisements frontaliers d’Alrar.

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Loi de Finance 2018 présenter aux députés

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub