espace pub
Infos en ligne:
  • L'Algérie condamne avec "la plus grande vigueur le bain de sang" perpétré à Ghaza ...

  • Des vols vers Alger déroutés vers d`autres aéroports en raison d'un épais brouillard ...

  • La JSS et le NAHD assurés de participer à une compétition continentale la saison prochain ...

  • L'acquisition de la raffinerie d'Augusta a coûté moins de 1 milliard de dollars ...

  • L'accession du MO Béjaïa et la relégation du CRB Aïn Fakroune ...

  • Le fonds d'indemnisation des épargnants augmenté à 2 millions DA ...

  • Sauvetage de quatre pêcheurs au large du littoral entre Chlef et Mostaganem ...

  • Le FC Porto est assuré de remporter son 28e titre de champion du Portugal ...

  • Montée des eaux d'oueds et des routes bloquées suite aux intempéries ...

  • Le NAHD et la JSS nouveaux Dauphins, l'USM Blida en Ligue 2 ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6165 - Samedi 26 Mai 2018

«Situation maîtrisable et récupération des cours perdus demeure possible»

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Depuis que le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (Cnapeste), a entamé son mouvement de grève, il y a 24 jours, soit novembre dernier, la récupération des cours demeure encore possible, a indiqué, hier, le directeur de l’Education de la wilaya de Tizi Ouzou. «La situation est encore maîtrisable», a assuré Ahmed Laalaoui.

Une commission pédagogique du ministère de l’Education nationale est, a-t-il informé, depuis lundi, à Tizi Ouzou pour, a-t-il observé, élaborer un planning de récupération des cours perdus par les élèves suite à ce mouvement de grève. « Une évaluation des cours perdus a été faite quelque jours auparavant par une autre commission», a relevé ce responsable, précisant que les cours de rattrapage seront assurés avec ou sans les enseignants grévistes, dans le cas où, ce syndicat venait à poursuivre son mouvement de grève. Lancé, rappelle-t-on, fin novembre dernier, suite à l’agression présumée d’une enseignante par un agent de police dans les locaux de la même direction, en présence de ces deux responsables, selon ce syndicat. Les portes du dialogue sont demeurées ouvertes depuis le premier jour de la grève, a rappelé ce responsable qui a fait cas d’une, énième, rencontre, ce jour (hier, ndlr) que présidera le wali, Mohamed Bouderbali au siège de la DE, avec les responsables de cette structure syndicale, ceux des parents d’élève et des membres de l’Assemblée populaire de wilaya (APW). Dans l’espoir, a-t-il dit, de trouver une issue à ce conflit qui n’a que trop duré. Lundi dernier, le Conseil de wilaya de cette structure syndicale a rejeté la proposition de la direction locale de l’Education nationale, consistant en une mutation interne d’un des fonctionnaires contesté par ce syndicat, en lui changeant de service où il n’aura pas de relation avec les enseignants, alors que le cas du second est pris en charge du moment qu'il prendra sa retraite en février prochain. Les grévistes ont également refusé la mise sur pied d’une commission d’enquête mixte où le Cnapste sera représenté, proposée par la direction de l’Education, lundi dernier en fin de journée. La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit a, pour sa part, réitéré, hier, à Alger, l'attachement de son département à assurer la continuité des cours aux élèves notamment ceux des classes d'examens, exhortant les enseignant grévistes à faire preuve de sagesse et reprendre les cours en privilégiant l'intérêt de l'élève. «Les portes du dialogue avec les syndicats du secteur et les associations des parents d'élèves demeurent ouvertes», a rappelé la représentante du gouvernement. S’exprimant en en marge de l'enregistrement de «Malhamet Yennayer», chantée par une chorale d'écoliers à l'auditorium Aissa Messaoudi, Mme Benghebrit a mis en avant la nécessité d'assurer aux élèves la continuité des cours dans les wilayas de Tizi Ouzou, Blida et Bejaia, touchées par ce mouvement de grève. La ministre a, par ailleurs, révélé avoir autorisé les directeurs de l'Education à recourir aux vacataires et retraités pour remplacer les enseignants grévistes dans le cas où ce mouvement de grève venait à perdurer.

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Grève des médecins : activation des mesures administratives au niveau des hôpitaux

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub