pub
Infos en ligne:
  • L'international algérien dans la cible de Chelsea ...

  • Les précisions d'Air Algérie sur l'interception d'un de ses avions par l'armée de l'air française ...

  • Le sport algérien grand perdant ...

  • Plusieurs morts dans un accident d'avion en Floride ...

  • Découverte du cadavre d'un dignitaire religieux enlevé fin 2016 ...

  • Enquête sur une vidéo montrant des pêcheurs jetant des quantités de sardines à la mer ...

  • Les techniciens de la maintenance entament une grève illimitée ...

  • L’Algérie se dirigera vers l’exportation de turbines d’énergie électrique ...

  • Le qatari Nasser Al-Khelaïfi interrogé par la justice en Suisse ...

  • Symposium sur le renouveau du football algérien ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6082 - Dimanche 18 Février 2018

«Le paiement électronique et la sécurisation des opérations aux cœurs des priorités»

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

S’exprimant lors d'une réunion avec les membres de la commission des affaires économiques, du développement, de l'industrie, du commerce et de la planification de l'Assemblée populaire nationale, le Ministère des Finances M. Abderrahmane Raoua a indiqué «que son département œuvrait à la sécurisation des transactions et renforcement de la fiabilité des moyens des paiement en ligne en vue d'encourager le commerce électronique en Algérie.

Le ministère des finances œuvre à la sécurisation des transactions et au renforcement de la fiabilité des moyens de paiement électronique, en s'assurant de la confidentialité, de la véracité et de la sécurité de l'échange des données via des système de codage sophistiqués». Sur le plan juridique, le paiement électronique a été limité à de plateformes de paiement, mises en place et exploitées exclusivement par des banques agréées par la Banque d'Algérie et Algérie Poste, a-t-il précisé. Les efforts déployés par le secteur des finances permettra de réunir les conditions nécessaires au lancement du commerce électronique, notamment «l'adoption et la mise en œuvre d'une stratégie globale par les banques et les institutions spécialisées dans la carte interbancaire en vue d'élargir l'usage de la carte de paiement», a-t-il fait savoir Parmi les mesures prises, M. Raoua a cité le lancement de l'opération de mobilisation des ressources de l'Etat via le paiement électronique avec l'adoption de la déclaration et du paiement à distance pour les contribuables dans un premier temps puis pour la Direction générale des Entreprises (DGE), ajoutant que la loi de Finances 2018, prévoit l'obligation de garantir des terminaux de paiement électronique au niveau des commerces à travers le pays. Dans ce contexte, le ministre a mis l'accent sur le progrès enregistré par les banques publiques dans différents projets liés au système d'informations visant l'adoption de solutions dont le global ban king qui permettra la gestion automatique de toutes les opérations enregistrées et des comptes des clients. Répondant aux questions des membres de la commission, présidée par Fouad Benmerabet, axées essentiellement sur l'exportation des produits de fabrication locale par de jeunes opérateurs activant dans le commerce électronique, M. Raoua a affirmé que l'opération se déroulera normalement conformément à la loi algérienne qui encourage l'exportation des produits nationaux notamment par les jeunes opérateurs. A une question sur la possibilité d'échanger les billets et l'utilité de changer totalement la monnaie nationale, le ministre a indiqué que «les réponses à ces préoccupations étaient du ressort exclusif du gouverneur de la banque d’Algérie».

espace pub

Vos Commentaires

Vidéo LNR

Loading the player...

Bedoui : «Le permis à point entrera en service en mars prochain»

espace pub

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub