espace pub
Infos en ligne:
  • 5500 milliards de centimes alloués à la réfection et à la restauration du vieux bâti à Alger ...

  • Le manque de réussite a été fatal aux Usmistes ...

  • Le Cameroun privé de l'organisation du tournoi, un appel à candidature sera lancé ...

  • L'Algérien Berraf nouveau président ...

  • "le gouvernement a réussi à mettre en place des mesures efficaces aux problèmes économiques et financiers" ...

  • Qualification laborieuse pour le «Doyen» ...

  • Naples s'est imposé 3-1 sans grande difficulté mardi face à l'Etoile Rouge Belgrade ...

  • Vers la réalisation de 50.000 logements en 2019 ...

  • M. Guitouni appelle les communes à rationaliser la consommation de l’énergie ...

  • L'ambassadeur britannique salue l'appel de l'Algérie à la réactivation de l'UMA ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6332 - Dimanche 16 Décembre 2018

«Une performance historique»

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Les sélections algériennes de luttes associées (cadets, juniors, seniors et féminine) ont remporté 37 médailles (16 or, 10 argent et 11 de bronze), lors des championnats d’Afrique qui ont pris fin dimanche soir à Port Harcourt au Nigeria, «une performance historique jamais réalisée par la lutte algérienne», souligne la Fédération algérienne des luttes associées (FALA).

La sélection algérienne séniors messieurs (gréco-romaine) avait clôturé le rendez-vous africain avec sept médailles (5 or, 1 argent et 1 de bronze), alors que son homologue féminine s'est contentée d'une médaille d’argent. Chez les messieurs, les cinq médailles d’or ont été l’œuvre de Fergat Abdelkrim (55 kg), Abdennour Laouni (60 kg), Akrem Boudjemline (77 kg), Adem Boudjemline (87 kg) et Hamza Haloui (97 kg). Bachir Sid Azara (82 kg), champion d'Afrique en titre et médaillé de bronze juniors aux derniers championnats du monde de Macon (France), a pris l'argent en perdant en finale face à l'Egyptien, Ahmed Hacen Aly Mahmoud (4-2). Son coéquipier Ishak Ghaiou (67 kg) a pris le bronze. En lutte féminine (seniors), Kheira Chaimaâ Yahiaoui (50 kg), championne d'Afrique en titre, s'est contentée de la médaille d'argent, tandis que Fouzia Aouissi Chaimaâ (59 kg), a perdu de justesse son combat pour le bronze face à la Sénégalaise, Safietou Goudiaby (2-1). «Les lutteurs de la gréco-romaine ont confirmé une nouvelle fois, leur suprématie sur le plan continental en allant chercher sept médailles dont cinq en or, une performance historique pour la lutte algérienne par rapport aux précédentes éditions. C'est le fruit de longues années de travail et de sacrifices, en attendant d'autres consécrations sur les plans mondial et olympique. Je remercie les staffs technique, administratif et médical qui ont travaillé dur pour la concrétisation de nos objectifs», a déclaré à l'APS, le président de la FALA, Rabah Chebah. En lutte libre (seniors messieurs), la sélection algérienne a décroché trois médailles de bronze, grâce à Abdelhak Kherbache (57 kg), Fares Lakel (65 kg) et Chems Eddine Bouchaib (70 kg). Les deux derniers lutteurs ont remporté l'or chez les juniors. Dans la catégorie des juniors (garçons et filles), 13 médailles (6 or, 4 argent et 3 bronze) ont été décrochées par les représentants algériens. Les six médailles d'or ont été l’£uvre de Mohamed Fardj (97 kg), Fares Lakel (65 kg) et Oussama Abdellaoui (79 kg) en lutte libre et de Mourtada Naanaa (55 kg) et Abdeljebbar Djebbari (60 kg) en lutte gréco-romaine ainsi que de Lina Khelal (62 kg) en lutte féminine.. Quatre médailles d’argent ont été également remportées par les lutteurs algériens, Salah Eddine Kateb (57 kg), Kouceila Anis Sadouki (61 kg) en lutte libre et par Amar Moumen (72 kg) en lutte gréco-romaine, alors que Amel Hemmiche (65 kg) a pris l’argent chez les filles. Lyès Boukhors (70 kg) en lutte gréco-romaine, Abdelmalek Merabat (63 kg) et Amet Sadou (67 kg) en lutte libre ont pris le bronze. De son côté, la sélection algérienne des cadets (lutte libre) avait décroché six médailles (2 or, 2 argent et 2 de bronze ). Les deux médailles d'or ont été l'£uvre d'Oussama Laribi (55 kg) et Benferdjellah Fateh (80 kg), alors que les deux en argent ont été décrochées par Nour El Islam Bouras (110 kg) et Achraf Djezzar (60 kg). Les deux médailles de bronze ont été remportées par Mohamed Benmehiriz (48 kg) et Chouaib Abderrahmane Sahraoui (65 kg). Ils se sont également distingués en lutte gréco-romaine, en remportant cinq médailles (3 or, 1 argent et 1 de bronze). Les trois médailles d’or ont été décrochées par Mohamed Yacine Dridi (48 kg), Fadi Rouabah (80 kg) et Ahmed Abdelhakim Merikhi (60 kg), alors que la médaille d’argent a été l’œuvre d’Omrane Cherrad (45 kg). Bassim Sbaâ (71 kg) a décroché le bronze. Les cadettes algériennes se sont également distinguées en décrochant deux médailles (1 argent et 1 de bronze). La médaille d’argent a été l’œuvre de Souad Malek Bouksir (53 kg), alors que Chaimaâ Kaddour (57 kg) a pris le bronze. Quarante-six athlètes des sélections algériennes des luttes associées cadets, juniors et seniors (garçons et filles) ont pris part au rendez-vous africain de Port Harcourt (Nigéria). Lors des derniers championnats d'Afrique 2017 (cadets, juniors, seniors et féminine) organisés à Marrakech au Maroc, les sélections algériennes avaient décroché 36 médailles (14 or, 15 argent et 7 bronze.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

54.000 déclarations d'élus locaux et plus de 6000 de hauts fonctionnaires

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub