espace pub
Infos en ligne:
  • Le président Bouteflika procède à un mouvement partiel dans le corps de la magistrature ...

  • L’Algérie termine à la 2e place du Championnats arabes open de natation ...

  • Les résultats du baccalauréat seront annoncés jeudi prochain ...

  • Infantino favorable à une candidature maghrébine conjointe ...

  • Ronaldo va quitter le Real Madrid pour la Juventus de Turin ...

  • L'international algérien Riyad Mahrez signe pour 5 ans à Manchester City ...

  • Le bilan provisoire monte à 100 morts ...

  • Abdelghani Hamel quitte la DGSN ...

  • le dirigeant Baghdadi suspendu pour une année ferme ...

  • L'Algérie condamne "avec force" l'attaque contre un meeting du Premier ministre éthiopien ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6209 - Mercredi 18 Juillet 2018

38e anniversaire du printemps amazigh

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le coup d’envoi de la célébration du 38e anniversaire du printemps amazigh (20 avril 1980) a été donné samedi à Tizi-Ouzou par le wali, Mohammed Bouderbali, qui a rappelé les mesures décidées par l’Etat pour promouvoir cette composante de l’identité nationale.

Lors de la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée à la maison de la Culture « Mouloud Mammeri », M. Bouderbali a observé que "Tamazight, langue et culture, est passée par plusieurs étapes qui ont assuré, grâce aux décisions prises par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, sa constitutionnalisation en tant que langue nationale et officielle et l’intégration de la célébration de Yennayer (nouvel an amazigh) dans le calendrier des fêtes nationales, sa consolidation et sa promotion à travers tout le territoire national". La création dans les semaines à venir de l’Académie de langue amazighe est un autre «acquis important pour renforcer cette langue», a ajouté le wali qui a rappelé que tamazight est une langue et un patrimoine propre à tous les Algériens, étant une des composantes de l’identité nationale qui ne saurait être confinée dans une seule région du pays. Il a rappelé à ce propos que la fête de Yennayer est célébrée par les familles sur tout le territoire national, soulignant le rôle «primordial» de la société dans la promotion de ce patrimoine. Les festivités de célébration du printemps amazigh ont débuté à partir de la placette «M'barek Ait Menguellet», par le lancement symbolique d’une campagne de plantation d’arbres. Une action initiée par le chanteur Zayen, auteur et interprète de la chanson écologique «Da Moussa» qui dénonce la dégradation de l’environnement. Le wali, des membres de l’exécutif de wilaya et des artistes ont participé à cette opération. La campagne de nettoyage prévu ce même jour a été reportée à la semaine prochaine en raison des conditions climatiques non favorables (fortes chutes de pluies). A la maison de la Culture « Mouloud Mammeri », le chef de l’exécutif local a procédé au vernissage d’une exposition sous le thème « Quand le timbre algérien est porteur de l’identité et du patrimoine culturel nationale » où on retrouve notamment le timbre marquant la première année de l’officialisation de Tamazight en tant que langue nationale et officielle. Les festivités se poursuivront, jusqu’au 23 avril à travers les différents établissements culturels du chef-lieu de wilaya et dans plusieurs communes. Des projections de films, des spectacles de théâtre, des conférences débats, un concours inter-établissements scolaires, des témoignages avec les anciens acteurs d’avril 1980 et des ateliers pédagogiques sont au menu du programme tracé pour l’occasion par la direction locale de la Culture.

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président Bouteflika décide le retrait de toute augmentation pour les documents administratifs

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub