espace pub
Infos en ligne:
  • ''L'affaire Alcaraz en de traitement au niveau de la FIFA'' ...

  • Adoption du projet de réalisation de quatre centres de formation ...

  • La Fifa donne son accord pour le déroulement du tournoi en juin-juillet ...

  • L'ES Sétif -Al Ahly 2-1, sétif rate sa qualification ...

  • Les révélations accablantes de France-Football ...

  • Mouad Bouchareb, candidat du FLN, pour remplacer Bouhedja ...

  • Décès de l’ancien commandant de la Gendarmerie nationale ...

  • Infantino donne son accord de principe pour venir en Algérie ...

  • Belatoui nouvel entraîneur du MC Oran ...

  • Le départ de l'entraineur Badou Zaki confirmé ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6307 - Jeudi 15 Novembre 2018

6 décès depuis le début de 2018 à Ouargla

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Six personnes sont mortes suite à des piqûres de scorpion durant la période allant du 1er janvier au 31 août 2018 à travers la wilaya d’Ouargla où un total de plus de 1.729 piqûres de scorpion ont été enregistrées, a-t-on appris auprès de la Direction de la santé, de la population et de la réforme hospitalière (DSPRH).

Le nombre de cas de piqûres de scorpions a enregistré un «recul» ces dernières années à la faveur des mesures préventives basées essentiellement sur la sensibilisation sur les dangers de cette insecte, a indiqué à l’APS le chef du service de la prévention, le Dr Djamel Mâameri. Pas moins de 2.524 piqûres de scorpions et sept décès ont été recensés l’année dernière contre 2.772 piqûres ayant causé aussi sept décès en 2016, a-t-il détaillé.
Tous les moyens nécessaires sont mobilisés afin d’assurer une bonne prise en charge médicale des victimes de piqûres de scorpions au niveau de l’ensemble des structures de santé dans la wilaya, a-t-il assuré. La Direction de la santé s’emploie à intensifier ses efforts en collaboration avec les différents acteurs concernés, dont les services de la wilaya, les communes, la direction de l’environnement et les associations locales pour sensibiliser le citoyen qui est un «partenaire principal» dans ces initiatives de prévention, a ajouté ce responsable.
Dans ce cadre, des mesures préventives ont été mises en œuvre depuis mai dernier au titre de la mise en œuvre du programme national de prévention contre l'envenimation scorpionique, notamment l’élimination des décharges sauvages qui représentent souvent des foyers de prolifération des scorpions, a-t-il fait savoir. Le même responsable a appelé à cette occasion à éviter les pratiques traditionnelles de traitement de cas de piqûre de scorpion, en insistant sur l’importance d’évacuation rapide de la victime vers la structure de santé la plus proche pour assurer une meilleure prise en charge médicale.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Jijel, Magnifique nature et attractions touristiques qui attirent les visiteurs

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub