espace pub
Infos en ligne:
  • ''L'affaire Alcaraz en de traitement au niveau de la FIFA'' ...

  • Adoption du projet de réalisation de quatre centres de formation ...

  • La Fifa donne son accord pour le déroulement du tournoi en juin-juillet ...

  • L'ES Sétif -Al Ahly 2-1, sétif rate sa qualification ...

  • Les révélations accablantes de France-Football ...

  • Mouad Bouchareb, candidat du FLN, pour remplacer Bouhedja ...

  • Décès de l’ancien commandant de la Gendarmerie nationale ...

  • Infantino donne son accord de principe pour venir en Algérie ...

  • Belatoui nouvel entraîneur du MC Oran ...

  • Le départ de l'entraineur Badou Zaki confirmé ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6309 - Dimanche 18 Novembre 2018

Les USA ordonnent à l'ambassadeur palestinien de quitter «immédiatement» le pays

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Les autorités américaines ont ordonné dimanche, à l'ambassadeur palestinien aux Etats-Unis, Husam Zomlot, et à sa famille de quitter «immédiatement» le pays, ont rapporté des médias.

Les autorités américaines ont ordonné dimanche, à l'ambassadeur palestinien aux Etats-Unis, Husam Zomlot, et à sa famille de quitter «immédiatement» le pays, ont rapporté des médias. Le visa de l'envoyé de l'OLP et ceux des membres de sa famille ont été révoqués, «et les autorités américaines lui ont demandé de quitter immédiatement le pays, alors que leurs visas sont encore valides jusqu'en 2020», a indiqué l'Agence de presse palestinienne, Wafa. Le responsable Palestinien a déclaré que son permis de résidence et celui des membres de sa famille avaient «été annulés», et que ses comptes bancaires avaient été fermés», après la décision de l'administration Trump de fermer le bureau de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) à Washington, a ajouté pour sa part, l'agence de presse russe, Sputnik.
Les employés ont eux aussi, reçu l'ordre de mettre fin à leurs opérations, de fermer leurs comptes bancaires, et de quitter les Etats-Unis avant le 13 octobre. Husam Zomlot a également fait savoir que des comptes bancaires privés et des comptes professionnels de l'OLP à Washington, ont également été fermés. Le membre du comité exécutif de l’OLP, Hanan Ashrawi a condamné dimanche, la décision américaine à l'encontre de l’ambassadeur, la qualifiant de cruelle. «Cette mesure vindicative prise par le gouvernement Trump est une décision mesquine, comme si l'annonce de la fermeture de notre bureau à Washington ne suffisait pas», a-t-elle déclaré dans un communiqué.
Mardi, l'administration Trump a communiqué au personnel du Bureau de la Délégation générale de l'OLP à Washington ses instructions en vue de la fermeture du bureau. Les relations entre l'Autorité palestinienne et les Etats-Unis sont presque coupées depuis que le président américain Donald Trump a considéré la ville Sainte d'al Qods comme capitale d'Israël en décembre 2017.

Meurtres, expansion de colonies et destruction ne sont pas la recette pour la paix et la sécurité
Les meurtres, l'expansion des colonies de peuplement, la destruction et le déracinement de la population palestinienne n'apporteront ni la paix ni la sécurité» dans la région, a déclaré dimanche le président palestinien Mahmoud Abbas. Recevant dans son bureau d'anciens députés de gauche à la Knesset, il a passé en revue les derniers développements politiques et l'impasse dans laquelle se trouve le processus de paix à cause de la politique du gouvernement israélien et du «soutien biaisé» des Etats-Unis, selon l'agence WAFA.
Ceux-ci «sont en contradiction avec les résolutions internationales et portent atteinte aux chances de parvenir à une paix juste basée sur la solution à deux Etats le long des frontières de 1967», a ajouté M. Abbas. La délégation israélienne lui a exprimé sa reconnaissance pour son engagement à parvenir à une paix entre les peuples palestinien et israélien, selon WAFA. Mahmoud Abbas reçoit régulièrement des personnalités israéliennes de différentes obédiences, malgré l'absence de négociations de paix officielles entre les deux parties, alors que les pourparlers de paix parrainés par les Etats-Unis sont au point mort depuis 2014.
Un peu plus tôt dans la journée, le coordinateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nikolaï Mladenov, a mis en garde Israël contre la démolition du village bédouin de Khan al-Ahmar à l'est d'El Qods. M. Mladenov appelle les autorités israéliennes à ne pas procéder à cette démolition et à cesser leur entreprise de relocalisation de communautés palestiniennes en Cisjordanie. «De tels actes sont contraires au droit international et risquent de compromettre les chances d'établir un Etat palestinien viable et contigu», dénonce-t-il.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Jijel, Magnifique nature et attractions touristiques qui attirent les visiteurs

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub