espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6557 - Dimanche 15 Septembre 2019

Le salaire net moyen mensuel estimé à plus de 40 300 DA en 2017

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le salaire net moyen mensuel en Algérie (hors secteurs agriculture et administration) a été estimé à 40 325 DA en 2017 contre 39 901 DA en 2016, soit une hausse de 1,06%. Selon les informations de l’aps auprès de l’Office national des statistiques (ONS), le salaire net moyen est composé du salaire brut diminué des différentes retenues (IRG, sécurité sociale et retraite).

Par secteur juridique, le salaire moyen mensuel net a été de l’ordre de 56 200 DA dans le secteur public et de 33 000 DA dans le secteur privé national en 2017, soit une différence de 23.200 DA, indiquent les résultats d’une enquête annuelle sur les salaires réalisée par l’ONS en mai 2017 auprès de 762 entreprises composées de 535 sociétés publiques et de 227 sociétés privées nationales de 20 salariés et plus, représentant toutes les activités hormis l’agriculture et l’administration. Selon l’ONS, cette différence salariale entre les deux secteurs public et privé s’explique principalement par l’existence de certaines entreprises publiques importantes en termes d’effectifs avec un système de rémunération avantageux. C’est notamment le cas des entreprises dans les industries extractives (secteur des hydrocarbures et services pétroliers), les activités financières et les transports et communications.

Hydrocarbures et finances, les secteurs qui payent le mieux
Par secteur d’activité, les salaires nets moyens mensuels sont plus élevés dans les Industries extractives (production et services d’hydrocarbures notamment) avec 104 800 DA et dans les Activités financières (banques et assurances) avec 60 000 DA, suivis par les secteurs de la Production et distribution de l’électricité du gaz et eau avec 45 500 DA, et de la Santé avec 45 000 DA. L’ONS note que les salaires sont plus élevés dans les Industries extractives et les activités financières du fait que les entreprises relevant de ces deux secteurs emploient beaucoup de diplômés et qu’elles ont plus de moyens financiers que d’autres pour payer leur personnel (système de rémunération spécifique).
Par contre, le salaire net moyen mensuel dans le secteur de la Construction est le plus faible avec 30 700 DA/mois, après celui dans l’Immobilier et services aux entreprises avec 33 400 DA, et les Hôtels et Restaurants avec 33 600 DA, relève l’organisme public des statistiques. L’une des raisons essentielles du niveau relativement bas des salaires dans ces secteurs est l’emploi d’une forte proportion de personnel moins qualifié (agents d’exécution), explique l’ONS. Par qualification, le salaire net moyen, tous secteurs confondus, est de 79 000 DA pour les cadres en 2017 (hausse de 1,91% par rapport à 2016) contre 47 300 DA pour le personnel de maîtrise (hausse de 1,32%) et 28 900 DA pour les agents d’exécution (hausse de 0,92%).

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub