espace pub
Infos en ligne:
  • Le MCA remporte le derby, le MOB accroché ...

  • Crash d'un avion d'instruction à Oran, décès du pilote ...

  • Le gouvernement entamera dès sa mise en place les préparatifs de la conférence nationale ...

  • L'ANP accomplit des "missions nobles" au service de son pays et de son peuple ...

  • La Bundesliga réalise 4,42 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2018 ...

  • Le ministère de l'Enseignement supérieur ne ménage aucun effort ...

  • L'Organisation des pays exportateurs de pétrole ...

  • La Fédération internationale de football , a officialisé la création d’un comité de normalisation ...

  • Le corps inerte du pompier disparu à Bouira repêché ...

  • Bensalah plébiscité président du Conseil de la nation ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6414 - Dimanche 24 Mars 2019

Grande manifestation

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

C’est comme attendu, la rue dit non au pouvoir actuel à travers une très grande marche pacifique plus forte que les précédentes manifestations qui notamment a été entamée dans l’après midi du vendredi 15 mars 2019 après la prière par une gigantesque population de la wilaya de Annaba.

Hommes, femmes, vieux et enfants avec leurs parents sont descendus dans la rue pour renforcer les rangs des manifestations populaires qui se sont déclenchées dans les quatre coins de l’Algérie. Ils sont opposé fermement contre la prolongation du 4ème mandat du président Bouteflika, comme l’a fait entendre l’opposition ; Ali Benflis qui s’est retiré volontairement des présidentielles en soulignant que les annonces faites par le président sortant représentent un coup de force et une prolongation du 4ème mandat. «l’Algérie vient de connaître et vivre une agression par la force contre la constitution à travers ces nouvelles annonces et avec cette agression contre la constitution, ceci continuera à se faire sans autorisation de la part du peuple algérien », a-t-il indiqué. En effet, la rue dit non à la prolongation du 4ème mandat et aux annonces de Bouteflika en tenant fortement tête au pouvoir avec ses millions de citoyens en colère. La population de Annaba s’est rassemblée sur le cours de la révolution comme un seul homme au coté des millions d’autres Algériens qui continuent de sortir dans plusieurs villes du pays afin d’exprimer leur forte opposition à la nouvelle manœuvre du régime à travers leur marche pacifique. Les rues de la ville d’Annaba ont réellement vibré sous les slogans des jeunes et des vieux qui criaient spécifiquement, «Dzair Hourra démocratia ! » «El djich el chaab khawa khawa » Sur les pancartes des manifestants on lit « non au prolongement, non au système, non au provisoire ». A la mi-journée de ce vendredi des flots d’hommes et de femmes composés de presque toutes les catégories ouvriers, cadres, employés, travailleurs, étudiants, journalistes, chômeurs et retraités venus dans des bus de presque toutes les communes du chef lieu de la wilaya : El Bouni, El Hadjar, Sidi Amar, Berrahal, Oued El Aneb et autres régions. Brandissant ou drapés dans des drapeaux algériens ils avaient continué à converger vers le centre ville pour faire une immense masse de force populaire devant les nombreuses forces de police déployées un peu partout sur les boulevards de la localité pour sécuriser les institutions et les biens des citoyens et empêcher éventuellement toute tentative de dérapage. A l’heure ou nous mettons sous presse la marche est totalement pacifique et aucun incident n’a été enregistré.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub