espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6541 - Dimanche 25 Août 2019

Signature d'une charte d'exploitation des nappes souterraines

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Une charte d'exploitation des nappes hydriques souterraines (CDN) a été signée lundi à Adrar, lors d'une rencontre consacrée à la valorisation des foggaras.

Organisée à l'initiative de l'Agence nationale de gestion intégrée des ressources en eau (Agire), de l'Agence du bassin hydrographique du Sahara (ABH-S) et de l'Observatoire des foggaras, la rencontre a regroupé les représentants de différentes institutions en rapport avec la gestion des ressources hydriques, dans le but de renforcer la gestion participative de l'exploitation des eaux souterraines de la région, et de préserver le patrimoine de la foggara (système traditionnel de gestion des eaux souterraines), selon les organisateurs. Cette charte est une première à l'échelle nationale, au regard du développement qu'a connu la wilaya d'Adrar dans le domaine de l'agriculture à l'appui d'un réservoir hydrique souterrain non renouvelable, et intervient en application des recommandations de la rencontre sur la foggara tenue en avril 2015 à Adrar, a indiqué le directeur général de l'Agire, Mohamed Deramchi.
Ces recommandations avaient donné lieu à l'émission d'un timbre postal sur la foggara et à la mise en place de procédures pour la valorisation des métiers liés à la maintenance des foggaras et la gestion de ses eaux, a-t-il rappelé. Cette charte prévoit une actualisation des bases de données afférentes aux réserves hydriques, aux niveaux de leur consommation et aux risques pesant sur les ressources hydriques, en plus de la sensibilisation à travers les associations, les mosquées et les établissements éducatifs, sur l'importance de la préservation des ressources hydriques souterraines et la rationalisation de leur exploitation.
Le directeur de l'ABH-S, Lazhar Benbrahim, a indiqué, de son côté, que le choix de la wilaya d'Adrar comme modèle dans la gestion de la ressource en eau, est motivé par ses spécificités en matière de gestion des eaux souterraines, affirmant que cette CDN couvre six (6) communes et une superficie de 4.000 km2 avec une consommation de quelques 64 millions m3 d'eau souterraines, englobant les activités agricoles avec des surfaces irriguées de 13.000 hectares, en plus des autres activités industrielles, énergétiques et domestiques.
Les signataires de cette Charte, au nombre de dix-neuf (19), s'engagent à œuvrer à «la concrétisation des objectifs arrêtés, selon un échéancier prédéfini, englobant la mise en place de commissions de recensement et de contrôle de qualité des débits d'eau, l'information et la sensibilisation, ainsi que l'élaboration d'un plan d'action triennal et l'évaluation de ce plan à son terme, le tout couronné par un plan d'action et une nouvelle convention pour une exploitation judicieuse des eaux souterraines de la région», a-t-on fait savoir.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub