espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6590 - Mercredi 23 Octobre 2019

Gaïd Salah adresse son «dernier» avertissement

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Les positions du Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’état-Major de l'Armée nationale Populaire (ANP) demeurent constantes et toujours fidèles aux engagements de l’institution militaire dévouée à accompagner le peuple dans sa démarche jusqu’à l’élection d’un nouveau président. Toutefois, il a mis en garde contre tous ceux qui marchandent avec «l’avenir de la patrie», faisant allusion à ceux qui scandent des slogans hostiles à toutes perspectives de sorties de crise, nommément, l’institution militaire qui entreprend depuis le début de la crise des actions honnêtes pour résoudre la situation politique du pays, et ce, de manière légale et constitutionnelle.

Le général de corps d’armée, Ahmed Gaid Salah adresse un dernier avertissement contre ceux qui manœuvrent contre l’institution militaire et cherchent à «duper le peuple algérien avec ces inepties et ces manigances». Retour à la théorie du complot contre la nation et l’Algérie que Gaïd Salah avait toujours fustigée. C’est ce qu’il a réaffirmé lors de son allocution prononcée à l'occasion de la cérémonie de remise du Prix de l'ANP pour la meilleure œuvre scientifique, culturelle et médiatique pour l’année 2019. «C’est là le dernier avertissement à l’égard de tous ceux qui marchandent avec l’avenir de la patrie et de son intérêt suprême», prévient-il. Le chef d’état-major de l’ANP a qualifié toutes ces personnes de bandes de «supplétifs et d’inféodés» qui visent à déstabiliser le pays et le mener vers le chaos.
«Tenir cet engagement sincère commence à effrayer les supplétifs et les inféodés de la bande, au point où ils ont commencé à mener des campagnes aux objectifs bien connus, pour remettre en cause toute action qu’entreprend l’institution militaire et son Commandement novembriste, ainsi que tout effort que consent chaque fils dévoué à cette patrie», a-t-il indiqué. Déterminé à lutter à poursuivre sa lutte contre «la bande», Ahmed Gaïd Salah insiste sur la nécessité de combattre toutes les germes qui cherchent à diviser la nation et semer la discorde et le chaos dans le pays. «C’est une sérieuse mise en garde aux supplétifs et inféodés de la bande qui mènent des campagnes visant à remettre en cause toute action qu’entreprend l’institution militaire pour résoudre la crise», insiste-t-il, avant d’ajouter que «nous leur adressons une sérieuse mise en garde, que l’Algérie est plus chère et plus précieuse pour qu’elle soit, elle et son peuple, victimes de ces traitres qui ont vendu leur âme et conscience et sont devenus des outils manipulables voire dangereux entre les mains de ces cercles hostiles à notre pays».
Il a, également, prévenu les manifestants contre la manipulation de la «bande» qui selon lui a adopté la voie des appels directs «au rejet de toute action qui peut concourir à résoudre la crise, croyant qu’ils pourront échapper à l’emprise de la justice». Le général de corps d’armée a pointé du doigt ceux qui arborent d’autres drapeaux que celui de la Nation, symbole de la Révolution algérienne. Estimant à cet effet que «chaque bonne parole qu’on dit à propos de l’ANP ne la rendra que plus glorieuse encore. Chaque offense tendancieuse et mensongère à son égard ne diminuera guère de sa valeur, mais démasquera son ou ses auteur(s) et dévoilera leur vraie nature à eux-mêmes, au peuple et à l’histoire», ajoutant que «l’histoire de l’Algérie considère le vrai moudjahid comme un grain de bien et non pas un germe de mal, un outil pour construire et non pas pour démolir faisant ainsi allusion à l’affaire de Lakhdar Bouregâa.
La position du chef d’état-major de l’ANP est claire. Il a considéré, par ailleurs, qu’ «il est grandement temps d’avoir une vision rigoureuse fondée sur la protection de l’intérêt suprême de l’Algérie, quant à la prise de toutes les dispositions réglementaires envers les agissements de ces traitres contre l’avenir du peuple et le destin de la patrie», poursuivant que «c’est l’appareil de la justice qui statuera sur ce qui adviendra de ces traitres et prendra toutes les dispositions équitables, mais dissuasives et rigoureuses au demeurant».
En conclusion, le général de corps d’armée a salué l’approche «raisonnable» du chef d’Etat, Abdelkader Bensalah qui appelle à un dialogue inclusif, sans la participation de son gouvernement, pour l’accélération de l’organisation des élections présidentielles, rapidement. Il promet de faire échouer toutes tentatives d’atteinte au pays à l’institution militaire et met une nouvelle fois en garde contre la corruption qui est «une autre forme de colonialisme»à combattre.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub