espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6614 - Jeudi 21 Novembre 2019

Déploiement des forces sécurité dans des opérations de ratissages en Tunisie

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Dix kg de matières explosives, bien cachées sous un arbre planté dans le patio de la mosquée El-Ghofrane, à la cité el-Intilaka, ont été trouvées, ce mercredi, par les unités sécuritaires de la Garde nationale de l'Ariana en Tunisie, a informé l'agence médiatique TAP. Après cette découverte, un important dispositif de sécurité a été déployé mercredi dernier dans la cité Intilaka, pour déclencher des opérations de ratissage dans lesquelles les unités sécuritaires ont lancé une chasse à un ou plusieurs éléments terroristes dans la cité après avoir observé des mouvements suspects dans la zone, selon des sources de sécurité.

 Les citoyens de la région ont été appelés à ne pas s’approcher des lieux de ratissage qui sont menées dans le secret parallèlement avec les enquêtes de sécurité et les investigations techniques en cours, rapporte la même source. Le niveau d’alerte a été élevé à un haut niveau, les unités de sécurité et les autorités régionales des gouvernorats de l’Ariana et de Tunis travaillent en étroite coordination, afin d’activer des opérations de sécurité anticipées basées sur des renseignements sur des mouvements suspects d’éléments terroristes. Dans ce chapitre il est nécessaire de citer que pour lutter contre le terrorisme, les unités sécuritaires tunisiennes ont éliminé dernièrement un élément terroriste qualifié d’extrêmement dangereux du nom d’Aymen Smiri, à la suite d’une filature qui a permis de l’encercler, l’amenant à actionner sa ceinture explosive, sans faire de victimes.
Le terroriste a été activement recherché ces derniers jours pour son implication dans les deux attentats suicide contre la Police, survenus jeudi 27 juin 2019 dernier à Tunis. Il est considéré comme l’un des éléments actifs de la cellule terroriste dont deux de ses membres étaient les auteurs du double-attentat qui a causé la mort d’un policier, Mehdi Zammali, et fait 8 blessés. « Nous sommes fermement déterminés à lutter contre le terrorisme. Ces groupes de terroristes n’ont pas leur place en Tunisie », avait déclaré le chef du gouvernement, Youssef Chahed, après l’attentat. Il a estimé que l’objectif recherché à travers ces attaques est de fragiliser l’économie tunisienne, de saboter la saison touristique et de perturber la transition démocratique, surtout que la Tunisie s’apprête à organiser prochainement les élections législatives et la présidentielle. « Tous les dispositifs sécuritaires, soit la sûreté et lutte contre le terrorisme, sécurité des frontières, sécurité de la saison touristique, sécurité des établissements nationaux et diplomatiques sont mobilisés et déterminés à combattre le terrorisme », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati. 

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub