espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6559 - Mardi 17 Septembre 2019

Bensalah a accompli la prière de l'Aïd el-Adha à la Grande mosquée d'Alger

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

L’Aïd El Adha a commencé dimanche matin, au plan officiel, par la prière de l'Aïd el-Adha à la Grande mosquée d'Alger, accomplie par le chef de l'Etat, Abdelkader Bensalah, parmi de nombreux fidèles dans un climat de piété et de sérénité.

Le président par intérim du Conseil de la nation, Salah Goudjil, le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Slimane Chenine, le Premier ministre, Noureddine Bedoui, des membres du Gouvernement, ainsi que des membres du corps diplomatique musulman accrédité à Alger ont également accompli la prière aux côtés du chef de l'Etat. Abdelkader Bensalah a reçu ensuite les vœux des hauts responsables du pays, des membres du corps diplomatique musulman accrédité à Alger et de nombreux citoyens qui étaient présents à la mosquée. Dans son prêche, l’imam a insisté sur la nécessité du dialogue en tant que moyen pour préserver l’unité du pays, sa sécurité et sa stabilité. Cette année, l’Aïd El-Adha a bénéficié d’un bon calendrier avec quatre jours de repos. Conséquence : tout le monde a pu aller passer l’Aïd dans une ambiance familiale loin des vicissitudes de la ville et de la vie professionnelle. A ce propos, il faut saluer les corps professionnels qui ont assuré des permanences pour que les Algériens soient en sécurité et ne manquent de rien durant les deux jours de fête. La capitale, particulièrement le centre-ville, a donné l’image d’une ville morte d’autant plus que la température très élevée n’était pas pour encourager les ballades dans la rue ni la farniente sur les terrasses de café, au demeurant très rares à être ouverts. Le deuxième jour de l’Aïd, sur le littoral, le rush des jeunes vers les plages a montré que la tournée traditionnelle des visites familiales a été laissée au soin des adultes et des parents. Les jeunes ont choisi de passer le 2ème jour d’un Aïd à profiter des bienfaits de la mer, calme ce jour-là. Les mauvaises nouvelles, sont venues de Mina (Arabie Saoudite) où deux hadjis algériens ont rendu l'âme dimanche soir selon le chef de la délégation consulaire algérienne, cité par l’APS. A noter que le nombre des hadjis jusque-là décédés aux Lieux Saints s'élève à six pèlerins. Par ailleurs, concernant les hadjis égarés, le chef de la délégation de la Protection civile, le colonel Brahimi Belkacem a affirmé que «le nombre s'élève à 115 pèlerins qui ont été retrouvés et orientés vers leurs camps». Et d'ajouter que «sept hadjis se sont égarés durant les dernières 24 heures à Mina n’ont pas été encore retrouvés». Le chef de la section rites relevant de la brigade de la Protection civile, le colonel Moulay Khelifa, a fait état de la mobilisation de 70 agents de la Protection civile pour retrouver les hadjis égarés.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub