espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6614 - Jeudi 21 Novembre 2019

Le FFS décide de suspendre les sanctions contre ses militants

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

La Direction Nationale du Front des forces socialistes (FFS) a fait savoir dans une déclaration rendue publique qu’elle a pris d’importantes mesures d’apaisement dans ses rangs dans le but de créer les conditions et le climat nécessaire afin d’organiser le 6ème Congrès national rassembleur prévu du 27 au 29 septembre prochain.

Ainsi, toutes les sanctions prises depuis le dernier Congrès National extraordinaire à l’encontre de militants du FFS ont été suspendues et les autres sanctions prises avant ce Congrès seront traitées au cas par cas. La Direction Nationale du FFS a décidé également de réunir dans les plus brefs délais le Conseil National au siège national, qui sera préparé par un Comité Ad-Hoc consensuel qui aura donc à réunir les conditions de sa réussite. Pour cela, le Comité devra élargir la concertation, par une démarche inclusive, en vue de parvenir à un large consensus sur les réponses aux questions à l’ordre du jour de ce Conseil. Sur le plan organique, le Conseil national aura, notamment, à débattre et acter la décision d’annulation des sanctions ; adopter la feuille de route pour la préparation du 6ème Congrès rassembleur; arrêter la date du 6ème congrès national en fonction de l’état d’avancement de la préparation et organiser l’audit qui doit constituer le cadre approprié pour débattre sereinement des questions politiques et organiques et tirer les leçons des dysfonctionnements non pas pour situer des responsabilités qui sont collectives mais pour renforcer la cohésion interne et la bonne gestion du parti. Sur le plan politique, le Conseil national va débattre et évaluer la situation politique nationale et la stratégie adoptée par le parti et débattre de l’action et de la position des élus FFS au sein des institutions, notamment dans le contexte politique actuel, qui nécessite aussi une nouvelle évaluation sur la question du retrait des parlementaires dont la décision doit être avant tout motivée par l’intérêt des citoyens, du pays, du mouvement citoyen et du parti. Pour le FFS, la désunion ne permet pas d’organiser un congrès national rassembleur. La Direction Nationale du FFS reconnaît que, depuis son Conseil National tenu le 25 janvier 2019, le parti se trouve confronté à une crise qui menace sa cohésion interne et son devenir dans un contexte national de révolution populaire et d’autoritarisme d’un régime qui s’oppose à tout changement du système. Toutefois, elle estime que la base militante du FFS, malgré les différentes crises internes qui ont secoués le parti, est restée unie derrière sa direction et fidèle à ses principes, ce qui prouve que «jusqu’à présent toutes les manœuvres du pouvoir pour neutraliser le FFS ont échoué».

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub