espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6557 - Dimanche 15 Septembre 2019

Prise de mesures coercitives pour faire face aux dépassements contre l'environnement

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

L'Inspecteur général du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Abdelhalim Adjiri a mis l'accent, lundi à Alger, sur l'impératif de prendre «les mesures coercitives nécessaires» pour faire face aux dépassements à l'encontre de l'environnement et s'assurer de «la conformité» des entreprises industrielles aux normes fixées par la réglementation.

Présidant une réunion avec les inspecteurs des 14 wilayas côtières, M. Adjiri a indiqué qu'«en dépit du travail effectué sur terrain par le ministère de l'Intérieur en coordination avec les différents secteurs, il existe encore des points noirs et des déversements de liquides polluants à travers différentes wilayas du pays, ce qui constitue un danger pour la santé du citoyen et pour son environnement», soulignant l'impératif de «prendre les mesures coercitives nécessaires en vue de faire face à ces dépassements à l'encontre de l'environnement et du citoyen». Il a prôné, dans ce sens, la nécessité de «veiller en permanence à la conformité des entreprises industrielles au respect aux normes fixées par la réglementation en vigueur», mettant l'accent sur l'impérative coordination entre les différents intervenants afin d'atteindre les objectifs tracés «dans les plus brefs délais». Soulignant que le ministère de l'Intérieur s'attèle à «réunir les conditions nécessaires» permettant de préserver la santé du citoyen et la propreté de son environnement, M. Adjiri a affirmé que ce dossier constituait «une priorité absolue» car il s'agit, a-t-il dit, d'un «service public par excellence». Il a rappelé, dans ce sens, les mesures prises par le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire pour la protection de l'environnement des différents risques de pollution, notamment la création de cellules de veille au niveau local afin de «traiter les situations et contrôler les causes de pollution provenant des entreprises industrielles».

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub