espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6584 - Mercredi 16 Octobre 2019

Macron appelle la nation à la mobilisation générale

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

S’exprimant hier lors de la cérémonie consacrée aux quatre fonctionnaires de la préfecture de Paris assassiné à l’arme blanche par un des leurs dans l’enceinte même de cette institution, Emanuel Macron a appelé le peuple à la mobilisation générale. «Les services de sécurité ne pourraient pas lutter seuls contre le terrorisme. La nation toute entière doit se mobiliser et agir face à l'hydre islamiste», a-t-il déclaré.

Pour rappel, quatre fonctionnaires de la préfecture de police ont été lâchement assassiné le jeudi 03 octobre dernier à l’arme blanche. Le meurtrier était un malentendant fonctionnaire également de cette même préfecture. L’assaillant a été abattu à bout portant par un policier après les somations règlementaires. Quelques minutes seulement après ce drame, rien ne pourrait laisser entendre qu’il s’agit d’un acte terroriste. La thèse d’un éventuel attentat terroriste a été auparavant écartée surtout lorsque le parquet antiterroriste n’a pas été saisi. «C’est un règlement de compte disent les uns, c’est un coup de folie, ajoute les autres». En fin de compte, les premiers éléments de l’enquête ont fait ressortir qu’il s’agit bel et bien d’un acte terroriste.
Mardi les autorités françaises ont organisé une cérémonie au niveau de la préfecture de police en hommage aux quatre fonctionnaires assassinés par leur collègue radicalisé. L’épouse du meurtrier a été interpellé et son domicile perquisitionné. Les services de sécurité ont saisi du matériel informatique au sein même de son appartement, il est de même pour une clé USB qui a été retrouvé dans son bureau au niveau de la préfecture. En compagnie du premier Ministre Edouard Philippe et des ministres de la Justice et des Armées le Président Français M. Emmanuel Macron a participé organisé hier au niveau de la préfecture de Paris. Plusieurs fonctionnaires civils et militaires, personnalités politiques dont les ex-présidents de la République française M. Nicolas Sarkozy et François Hollande ont participé à cette cérémonie organisée en hommage aux quatre fonctionnaires de la préfecture de police.
Quelques minutes avant l’arrivée de Nicolas Sarkozy, le ministre de l'Intérieur a remis la légion d'honneur aux quatre fonctionnaires de la préfecture tués jeudi 03 octobre 2019. Il s’agit de Damien Ernest, major responsable d'une unité de locale de police avec 28 ans de service, Anthony Lancelot, gardien de la paix avec 11 ans de service, Brice Le Mescam, adjoint administratif principal avec 6 ans de service, et Aurélia Trifiro, gardienne de la paix avec 17 ans d'ancienneté.
Après avoir rencontré en privé les familles des victimes, le président Français M. Emmanuel Macron s’est incliné face aux cercueils des quatre fonctionnaires dont les dépouilles ont été déposées dans l’enceinte de la préfecture. Alors que la pluie continuée à tombée, les participants à la cérémonie ont suivi dans un climat de deuil et de recueillement du chef de l’Etat.
Prenant la parole M. Emmanuel Macron est rentré directement dans le vif du sujet, condamnant ce lâche attentat et promettant de mener une guerre sans merci conte ceux qui utilisent l’islam radical pour nuire à la vie des autres.
Ecoutons, la prise de parole du président Français M. Emmanuel Macron: «Ce jeudi 03 octobre, dans les bureaux de la direction du Renseignement, là même où l’Etat traque les criminels, un agent administratif en poste depuis plus de 15 ans, un collègue, a assassiné le major Damien Ernest, le gardien de la paix Anthony Lancelot, l’adjoint administratif Brice Le Mescam, avant de s’en prendre à la gardienne de la paix Aurelia Trifiro, qui allait succomber à ses blessures, puis une adjointe administrative, à son tour, dont les jours heureusement ne sont plus en danger et qui, en cet instant, est parmi nous.
Sept minutes ont suffi pour arracher la vie à 4 des vôtres. Sept minutes ont suffi à plonger la préfecture de police de Paris dans un des drames les plus douloureux de son Histoire, et la France dans la stupeur et l’incompréhension», a-t-il déclaré.
Dans son discours, M. Emmanuel Macron n’a pas manqué d’appeler le peuple à la mobilisation pour lutter contre ce terrorisme aveugle. «Les services de sécurité et les institutions de l’état n’y arriveront pas seuls à lutter contre ce fléau. C’est la nation toute entière qui doit s’unir, se mobiliser et agir. Les citoyens doivent signaler n’importe quel individu ayant un comportement suspect ou soupçonné de vouloir commettre un attentat», a-t-il fait savoir. Je suis persuadé que nous gagnerons la guerre face au mal et pour le faire, il nous faut retrouver la force des vertus républicaines qui toujours l’ont emporté, a-t-il ajouté.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub