espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6584 - Mercredi 16 Octobre 2019

L'ONU demande des progrès dans le processus de paix au Soudan du Sud

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le Conseil de sécurité des Nations unies a demandé mardi des progrès dans le processus de paix au Soudan du Sud, un an après la signature de l'accord de paix revitalisé.

Dans une déclaration adoptée mardi, le Conseil de sécurité a salué le progrès initial dans la mise en œuvre de l'Accord revitalisé sur la résolution du conflit au Soudan du Sud (R-ARCSS), y compris la formation de certaines institutions et de certains mécanismes prévus dans le R-ARCSS, les activités conjointes de construction de la paix au niveau local, et un environnement amélioré dans de nombreux domaines pour la prestation de l'aide humanitaire. Le conseil a appelé les parties au R-ARCSS à accélérer le processus de mise en œuvre d'accords de sécurité de transition, et à poursuivre les consultations sur la question du nombre et des frontières des différents Etats, en vue de trouver une solution commune. La déclaration ne mentionne pas de date limite pour la formation d'un gouvernement de transition en accord avec les termes du R-ARCSS, qui a été signé le 12 septembre 2018. Le délai prévu pour cette formation a été reporté de six mois, à une échéance actuellement fixée au 12 novembre. La déclaration a été publiée avant une visite du Conseil de sécurité à Juba plus tard en octobre. Le Conseil de sécurité attend des progrès substantiels lors de sa visite, affirme le document.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub