espace pub
Infos en ligne:
  • Le Mali bat la Mauritanie (4-1) ...

  • Coutinho conscient de ne pas avoir fait une bonne saison au Barça ...

  • Nomination de quatre nouveaux cardes à la Direction générale des Douanes ...

  • Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger et Bendaas procureurde la République près le Tribunal de Sidi M'hamed ...

  • Driencourt réfute toute "volonté d'ingérence" de la France dans les affaires de l'Algérie ...

  • Benrahma meilleur passeur de la compétition ...

  • Sonatrach réalise quatre nouvelles découvertes en effort propre ...

  • Routes bloquées à Magra pour dénoncer des sanctions d'"extrêmesévérité" contre le NCM ...

  • Belaiz présente sa démission au chef de l'Etat ...

  • L'appel de Chelsea sur l'interdiction de recrutement ...

Quotidien d'information indépendant - n° 6633 - Dimanche 15 Décembre 2019

Une vingtaine de stands attendent de potentiels acquéreurs

Interligne+- AAgrandir le Text+- Imprimez cet Article

Le commerce informel semble prendre le dessus sur les autres activités dites légales. Pour preuve, les marchés de proximité réalisés à travers le territoire de la wilaya sont toujours fermés. Ledit phénomène a pris, faut-il le rappeler, des proportions inquiétantes ces dernières années.

Et aussi paradoxal que cela puisse paraitre, le citoyen continue, ou plutôt, préfère s’approvisionner de ces espaces informels et boude ces marchés réalisés à coup de milliards par l’État. La situation des marchés couverts et de la cité populaire de Graba, entre autres, est un exemple édifiant sur les dysfonctionnements du secteur du commerce à Relizane. Ces marchés sont toujours abandonnés, et par ses locataires et par le consommateur. Tout en déplorant cette situation, les rédacteurs dudit rapport déplorent également la réalisation d’autres marchés de proximité. Et sur ce plan, la situation est loin d’être reluisante puisque sur les marchés de proximité programmés plus de la moitié de ces espaces n’est toujours pas exploitée. Le taux d’occupation des marchés réalisés à travers tout le territoire de la wilaya est loin des objectifs escomptés. Les 100 locaux de Sidi Lazreg et les 16 locaux de Rehailia, sont un autre exemple illustratif sur un constat que tout le monde partage. Pour rappel, ces locaux ont été saccagés à maintes reprises par des jeunes délinquants.

espace pub

Vos Commentaires

espace pub

Vidéo LNR

Loading the player...

Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, est décédé hier

Suivez LNR sur Facebook

Galerie

espace pub