Cette contribution est un hommage au feu le Professeur Majid Ait Habouche décédé en ce mois de septembre 2019, qui a été mon étudiant à l’université d’Oran et dont j’ai eu l’honneur de diriger sa thèse de magister en 1983 sur l’aménagement du territoire et qui depuis a mis en place un des plus grands laboratoires de recherches en Algérie dans ce domaine. Comme j’ai eu à le rappeler dans différentes contributions nationales et internationales, largement diffusées entre 1976/2018 afin de rapprocher l’Etat du citoyen se pose l’urgence d’une manière claire pour nos gouvernants de comprendre le fonctionnement de la société loin des bureaux climatisés.