Prise en charge des malades

Le système public de santé algérien est certainement l’un des plus mauvais du continent même si, durant les années 1980, il était classé parmi les meilleurs. Ces deux dernières années, il traverse une crise profonde et multiforme. Pourtant, à observer les autorités en charge de la Santé et la population dans leurs campagnes médiatico-folkloriques, on a l’impression que tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, avec la perspective d’une sérieuse prise en charge des malades.