Mascara : Qui a dit que la corruption existe ?

«Qu’appelez-vous corruption ? Nous ont demandé nos interlocuteurs. Si accepter un déjeuner c’est de la corruption, alors je suis l’homme le plus corrompu.», ajoutaient-ils en souriant. Étrennes, gros cadeaux, repas, voyages a l’étranger, et même les lieux saints de l’Islam n’ont pas échappée à ce trafic d’influence, où des chambres luxueuses sont payées rubis sur ongles par des intermédiaires et autres entrepreneurs. Tout cela relève dans la wilaya de Mascara des pratiques commerciales et sociales habituelles.