Réunion de suivi et d’évaluation de la campagne moisson-battage en cours

Céréales

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Chérif Omari a présidé jeudi à Alger une réunion consacrée au suivi et à l’évaluation de la campagne moisson-battage de la saison agricole 2019-2020, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Ont assisté à cette réunion, tenue au siège de la tutelle, des cadres de l’administration centrale, des responsables de l’Office algérien interprofessionnel de céréales (OAIC), des représentants du Conseil national interprofessionnel de la filière céréalière, des directeurs d’instituts techniques, des représentants de la Chambre nationale d’Agriculture (CNA) et d’entreprises semencières privées. Une rencontre rehaussée par la présence de représentants de la Banque d’Agriculture et du développement rural (BADR), de la Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) et du Directeur général (DG) de l’Entreprise nationale de commercialisation de matériels agricoles (PMAT), précise la même source.
Cette réunion a été l’occasion pour examiner les résultats du suivi sur le terrain, et particulièrement les mesures et procédures de renforcement des mécanismes de transport, des capacités de stockage et de collecte de la récolte auprès des agriculteurs. Pour ce faire, le ministre a affirmé «accorder un intérêt particulier à la réunion des conditions nécessaires et à la mobilisation des moyens matériels, humains et mêmes scientifiques, à l’instar des matériels et équipements de récolte, de stockage et de collecte des céréales».
Il a insisté, toutefois, sur l’impératif de consolider l’ensemble des procédures pour réaliser des résultats très positifs, tout en poursuivant le soutien à l’OAIC ou encore aux principaux intervenants et acteurs afin de maîtriser davantage les techniques de production, garantir la qualité du produit et réduire, partant, la facture des importations. Au terme de la réunion, M. Omari a plaidé pour l’accélération du paiement sur internet (ou l’e-paiement) au niveau de la BADR afin de faciliter le versement des dus des agriculteurs et éviter les chaînes d’attente notamment durant cette crise de Covid-19, a conclu le communiqué.
Agence