Le «café Noui» de Aïn Beïda, un lieu emblématique imprégné de l’histoire amazighe de l’Algérie

Oum El-Bouaghi

Le «café Nou» de Aïn Beïda (26 km à l’Est d’Oum El Bouaghi) est un lieu emblématique imprégné de l’histoire amazighe de l’Algérie, et une destination privilégiée pour les habitants de la ville et les visiteurs de la «capitale des Harakta» en référence aux anciennes tribus de la région.

Ce café qui porte le nom du père du propriétaire et gérant des lieux, décédé il y a quelques années, propose à ses visiteurs une immersion dans l’histoire amazighe de l’Algérie en raison des nombreux objets et articles anciens qu’il renferme, exhalant l’identité berbère et le mode de vie des amazighs, perpétué aujourd’hui encore dans certaines régions du pays, notamment bédouins et montagneuses.
Selon Ahmed Ilihoum, le propriétaire et gérant du «café Noui», fortement passionné par l’histoire amazighe et révolutionnaire de la région en particulier et de l’Algérie en général, l’idée de créer ce café, s’apparentant à un musée dont le moindre recoin regorge d’objets divers reflétant la culture amazighe et suscitant l’enthousiasme des visiteurs, a été lancée il y a plus de cinq ans. S’agissant de la naissance de ce projet, Ahmed a confié que sa concrétisation est l’aboutissement de l’intérêt qu’il porte pour le patrimoine et les choses anciennes qui suscitent son attention, en particulier «celles en lien avec les traditions des habitants de la campagne et de la montagne en vue de préserver l’identité amazighe».
Agence