Les recommandations du Pr Senhadji

Le président de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, professeur Kamel Senhadji, recommande de mettre en place plusieurs grandes structures dédiées au Covid-19, pour améliorer la prise en charge des patients et soulager les équipes médicales, surtout que la population n’a pas été assez vaccinée pour mieux contrer le virus.

« Il faut externaliser la prise en charge des patients Covid-19 et les sortir des hôpitaux, car le variant Delta est aussi contagieux que la varicelle», a-t-il expliqué, mardi, sur les ondes de la chaîne 3 de la radio nationale dont il était l’invité de la rédaction. Pour le Pr Sanhadji, le risque que des patients contaminés se retrouvent en réanimation est proportionnel à la forte propagation du Delta. C’est pourquoi, il recommande de les isoler et de mutualiser les moyens de prise en charge : «il faudrait réaliser quatre grands centres, à l’Est, à l’Ouest, au Centre et au Sud, choisir des lieux comme la foire ou autres, les équiper avec une centrale à oxygène et mettre des milliers de lits dans des box.» Selon lui, « cela aurait réglé le problème de transport de l’oxygène, de vétusté des installations dans les hôpitaux, permit un meilleur isolement des patients dans ces quelques centres et surtout, pour le personnel soignant qui est à genou, on peut faire des équipes qui se relayent, seulement dans ces quatre centres».
«Nous allons probablement affronter encore une nouvelle vague, il y aura donc le paramètre du vaccin s’il est déployé en masse, il pourrait peut être contrer cette course du virus», a-t-il ajouté. Pour ce spécialiste, en prévision d’une 4ème vague, il serait temps que ces sites soient mis en place et adaptés dans les «plus brefs délais», affirmant qu’il vaudrait mieux le faire dans une situation d’accalmie. Le Pr Sanhadji préconise d’accélérer le rythme de la vaccination afin d’atteindre l’immunité collective. Pour cela, il propose d’inoculer « une seule dose aux personnes ayant déjà contracté le virus.»
Il précise que des études prouvent l’efficacité de cette pratique et qu’il faut «élargir la vaccination aux enfants». Il a fait savoir que « Depuis ce samedi, l’Agence nationale de sécurité sanitaire a réuni des experts et spécialistes dans plusieurs domaines pour mettre en place une cartographie de la situation sanitaire actuelle ». « Cette stratégie sera mise à la disposition du président de la République», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le Pr. Kamel Senhadji recommande l’utilisation de « l’eau de mer pour décontaminer les villes côtières. » Il met en garde contre «les dangers futurs, sur la santé et l’environnement, de l’usage abusif de produits chimiques pour désinfecter les lieux publics».
L. A.