Constantine commémore le 17 octobre 1961

60e anniversaire de la Journée nationale de l’émigration

Constantine commémore le massacre du 17 octobre 1961 avec une documentation relatant l’histoire de la lutte du peuple algérien contre le colonialisme depuis les résistances populaires jusqu’à la Guerre de libération, avec portraits de valeureux résistants, moudjahidine et chouhada ont été mis en exergue dans une exposition tenue samedi au musée national Cirta de Constantine, à l’occasion du 60ème anniversaire de la Journée nationale de l’émigration
(17 octobre 1961). Riche en contenu et abordant divers aspects de l’histoire de la lutte des Algériens, cette exposition, organisée par la direction des moudjahidine de Constantine, propose une centaine de livres, des cartes géographiques, des portraits de résistants, de chouhada et de moudjahidine, ainsi que des photos inédites, au grand bonheur des visiteurs, dont notamment des universitaires venus découvrir un pan de l’histoire du pays. L’exposition met en avant des livres dont «La 7e wilaya» et «La guerre du FLN en France (1954-1962)» d’Ali Haroun, paru en 2012 aux éditions Casbah et qui relate l’organisation de la lutte algérienne sur le sol français, ainsi que «Les ratonnades d’octobre -Un meurtre collectif à Paris en 1961» de Michel Levine, paru en 2011, dans lequel l’écrivain revient sur la répression policière de la manifestation pacifique des Algériens le 17 octobre 1961 à Paris. Selon Maya Belbaâli, informaticienne à la direction locale des moudjahidine et l’une des encadreurs de l’exposition, ces deux œuvres «mettent à jour des pans de l’histoire de la Guerre de libération menée par des milliers d’Algériens en France et le tragique événement du 17 octobre 1961». La direction locale des moudjahidine, a-t-elle ajouté, dispose d’un fonds documentaire «très intéressant» sur la lutte contre le colonialisme.
Agence