La ministre, Soraya Mouloudji, donne le coup d’envoi

Programme national d’édition

 

La ministre de la Culture et des Arts, Mme Soraya Mouloudji a donné, samedi au Palais de la culture, le coup d’envoi du programme national d’édition qui se poursuivra jusqu’au 5 juillet 2023, à l’occasion de la célébration du 60e anniversaire de l’indépendance et du recouvrement de la souveraineté nationale.
Dans une allocution d’ouverture de cette manifestation consacrée au livre et à la publication, la ministre de la Culture et des Arts a affirmé que «ce rendez-vous qui a permis de rencontrer les élites d’Algérie et ses créateurs, coïncide avec le lancement du programme des festivités relatives au 60e anniversaire de l’indépendance qui revêt une symbolique exceptionnelle».
Dans son allocution, la ministre a rappelé les réalisations accomplies par l’Algérie depuis 1962 notamment les établissements culturels et de créativité qui se déclinent à travers le réseau de bibliothèques publiques implantées dans les différentes régions du pays, des bibliothèques centrales et autres salles de lecture.
Mme Mouloudji a cité d’autres établissements culturels, comme les maisons de la culture, les théâtres, les instituts ainsi que les différents programmes concernant les différents types d’arts et de littérature, et la distribution des livres et publications éditées par le ministère au profit des bibliothèques et des clubs de lecture.
La ministre a annoncé un projet de publication de 100 titres entre romans historiques dans les deux langues arabe et amazighe, livres et contes pour enfants sur l’histoire.
Concernant le Centre national du livre (CNL), la ministre a affirmé que la tutelle tend à «promouvoir le rôle assigné au CNL en lui permettant de faire le point sur l’état de l’édition et de la publication en Algérie et d’amener les acteurs dans le secteur à proposer un plan stratégique avec des normes internationales applicables dans le cadre d’un programme d’action».
Lors de cette rencontre, une pléiade de créateurs et d’intellectuels de différentes générations ont été distingués. Un hommage a été également rendu à de grands noms de créateurs parmi les chouhada qui ont combattu le colonisateur par les armes et la plume.
R.C.