La grande mise en garde des 18.500 imams des mosquées de la République

La drogue et l’appel solennel adressé aux jeunes, parents et enseignants

Dans un cri imposant, plus de 18.500 imams des mosquées de la République ont appelé, lors de la grande prière du vendredi passé, à la sauvegarde des jeunes Algériens face à l’émergence des drogues provenants en grandes quantités du Maroc, en s’adressant aux hautes autorités ainsi qu’à la société civile pour compléter leur devoir afin de protéger la jeunesse, tout en mettant en garde, surtout, contre la hausse de la consommation de la drogue chez les jeunes.
Conscients de la grande dangerosité de la situation face à la guerre des drogues, menée par le Maroc contre l’Algérie, clairvoyants par rapport aux solutions passibles de stopper l’hémorragie des vagues des drogues, en tonnes, qui s’écoulent et qui se faufilent à travers les frontières du pays, et lucides par rapport au devoir national et quand il s’agit de venir au secours des jeunes égarés, les milliers d’imams des mosquées de la République ont agi, vendredi passé, avec force en mettant en garde contre la consommation de drogue et appelé à protéger les jeunes contre ce fléau, devenu un phénomène dangereux pour la société en général et les jeunes en particulier.
Qualifiant la situation de grave en raison de la grande circulation des drogues marocaines arrivant jusqu’aux quartiers des villes algériennes, les milliers d’imams des 58 wilayas du pays ont mis en garde contre le piège de la drogue, qui est l’une des causes de la corruption de l’esprit qui mène à la perdition, en invoquant la parole de Dieu Tout-Puissant: {Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction.}. S’adressant aux parents, les imams n’ont pas manqué l’occasion de la grande prière pour les rappeler de leurs grandes responsabilités et leurs devoirs face à cette situation alarmante et dangereuse à la fois. En effet, les imams des mosquées de la République ont appelé les parents et par la même occasion les enseignants et les éducateurs, compte-tenu de leurs importantes professions et la proximité qui existe entre-eux et les élèves de différents âges, à jouer pleinement leurs rôles pour la sauvegarde de la jeunesse algérienne face au multiples formes des drogues. Les imams ont recommandé aux parents d’accompagner leurs enfants à tous les âges et à les sensibiliser sur les dangers des maux sociaux et des types de drogues et des substances psychotropes, préconisent les imams.
Le devoir de sauver les jeunes qui sont pris par les drogues doit être honoré et partagé par chaque acteur de la société civile et, également, par l’Etat, à travers une grande mobilisation, plus adaptée et très dynamique, ont exigé.les prêcheurs relevant du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs. Enfin, les imams n’ont pas oublié de saluer l’énorme travail accompli par les différents services de sécurité pour faire face aux tentatives d’inonder le pays de drogues et de substances psychotropes, appelant Dieu à préserver la sécurité et la paix du pays et à repousser les complots des ennemis.
S. Abi