430 plages, 40 nouveaux hôtels et 100.000 lits entrent en lice

La saison estivale 2023 est prometteuse, selon Nabil Melouk

Chargée par le Premier ministre et sous l’égide du ministre de l’Intérieur et la participation du ministère du Tourisme pour faire le point sur la situation des plages au niveau des 14 wilayas côtières du pays avant le lancement officiel de la saison estivale, la Commission nationale, dépêchée il y a quelques temps sur le terrain, a accomplit sa mission : désormais, 430 plages sont autorisées à la baignade, 40 nouveau établissements hôteliers et 100.000 lits sont entrés en lice pour la saison estivale 2023.
Révélant la nouvelle à travers un entretien accordé avant-hier à l’APS, le Directeur central chargé des activités touristiques, du plan qualité et de la régulation au ministère du Tourisme et de l’artisanat, en l’occurrence Nabil Melouk, a déclaré que «plus de 430 plages sont autorisées à la baignade à travers 14 wilayas côtières durant la saison estivale 2023», affirme-t-il à l’Agence presse service (APS). Le responsable auprès du ministère du Tourisme et de l’artisanat a indiqué que l’ouverture de ces centaines de plages au grand public pour la saison estivale 2023 est réalisée grâce au grand travail fourni par la Commission nationale visant à optimiser l’exploitation des plages, à renforcer les structures d’hébergement et à promouvoir l’animation et la communication. Le Directeur central chargé des activités touristiques, du plan qualité et de la régulation au ministère du Tourisme a précisé «que plusieurs mesures incitatives avaient été prises pour améliorer la gestion de ces plages, au titre du programme tracé par la Commission nationale chargée de la préparation et du suivi de la saison estivale 2023, sur instruction du Premier ministre et sous l’égide du ministère de l’Intérieur, avec la participation des secteurs concernés, dont le ministère du Tourisme et de l’artisanat, l’objectif étant de veiller au bien-être des estivants», dira-t-il à l’APS.
Dans ce cadre, fait observer Nabil Melouk, «des concessions sont octroyées aux professionnels pour l’exploitation d’une partie de la superficie de chaque plage afin de remédier aux insuffisances enregistrées durant les précédentes saisons, et ce, dans une démarche visant à améliorer les prestations et à créer une émulation entre les destinations touristiques nationales et territoriales», a expliqué le responsable, ajoutant que l’accès aux autres espaces de ces plages était libre et totalement gratuit. Des mesures adéquates ont été prises et une amélioration générale des lieux d’hébergements et autres restaurations ont été allouées et apportées par l’Etat, pour mettre en place un environnement moderne et touristique soigneusement adapté et pour permettre, également, un bon déroulement de la saison estivale 2023. Une saison de l’été qui s’annone très chargée en matière du tourisme, compte tenue du nombre hallucinant des estivants attendus cette année dans les plages mais, surtout, le nombre considérable des étrangers attendus durant la même période. De plus, la priorité à la concession des plages attenantes aux établissements hôteliers est reconnue à ceux-ci pour leur permettre de proposer des offres complètes à leurs clients, touristes nationaux et étrangers.
Par ailleurs, le même responsable au ministère du Tourisme a affirmé que la formation avait été intégrée pour optimiser la gestion des plages par les concessionnaires, soulignant que ces plages seront dotées d’administrateurs relevant de l’administration et des APC. De quoi rendre encore plus solide et performant le domaine des prestations services dans le secteur du tourisme en général et particulièrement au niveau des établissements hôteliers. Concernant les structures d’hébergement, Nabil Melouk a fait état de plus de 100.000 lits et d’environ 40 nouveaux établissements hôteliers qui entreront en service cette saison, citant les différentes formules disponibles, dont les espaces de camping réservés au niveau du littoral, des forêts et des résidences universitaires, pour répondre à la demande des estivants, notamment les jeunes des wilayas du Sud, et ce, à des prix raisonnables.
S. Abi