Deux morts et une dizaine de blessés

Bénin-Sénégal

, Deux supporters sont morts et une dizaine d’autres blessés samedi soir dans une bousculade au stade de Cotonou, où le Bénin affrontait le Sénégal dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN-2023), ont indiqué lundi des sources judiciaires et des témoins. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cet incident et situer «les responsabilités» après la mort de deux personnes, a annoncé le procureur de la République, Jules Ahoga, dans un communiqué publié lundi.
«Certains supporters qui accédaient aux gradins» ont eu «un malaise avec perte durable de connaissance», et d’autres seraient passés «par-dessus les gradins sans attendre l’aide des secouristes», indique le procureur. Une personne est morte sur le coup, l’autre après son hospitalisation, précise-t-il. Dix blessés ont également été hospitalisés dans deux établissements de santé, selon une source hospitalière. Les Lions de la Téranga, déjà qualifiés, ont été accrochés par les Guépards du Bénin (1-1), qui peuvent encore décrocher leur billet pour la prochaine édition de la CAN, début 2024 en Côte d’Ivoire.
Le match était gratuit pour que la sélection béninoise bénéficie du plus fort soutien possible.
«La bousculade est due à l’impatience de certains supporters qui ont voulu forcer le passage pour s’assurer des places», déplore Louis Nouwatin, un supporter de 32 ans qui était dans la foule.
«On se faisait piétiner sans pitié. La police était débordée», témoigne-t-il. Le 24 mars 2019 à l’occasion d’un match du Bénin contre le Togo, une bousculade avait fait un mort et 13 blessés dans un stade de Cotonou.