L’Algérie réussit ses Jeux

Clôture de la 15e édition des JSA

C’est la clôture des Jeux sportifs arabes. Le 15 juillet 2023, le rideau est tombé à Alger, après 14 journées de compétitions sportives.

Un événement clôturé par des témoignages qui vont au-delà des frontières algériennes et qui confirment le caractère fraternel entre les trois mille huit- cent athlètes représentant 18 pays.

Un bilan hautement
significatif
Le bilan suffit à lui-même pour dire combien fut grande sa réussite et plus encore démonstrative sur tous les plans. L’Algérie a une fois de plus réussi son examen en s’imposant comme l’une des destinations sportives, à même d’abriter et d’organiser de pareils événements à caractère international.

Des témoignages qui expriment la confiance pour l’Algérie
Les témoignages des athlètes et des chefs de délégations de toutes les nations présentes remplacent tous les commentaires et analyses, mais aussi calmèrent ceux qui doutent de la capacité de l’Algérie, non seulement à organiser des manifestations, mais aussi à créer des espaces qui contribuent à – renforcer les échanges entre les comités olympiques et les fédérations sportives des pays arabes, – tester et renforcer les capacités organisationnelles du pays – examiner l’opportunité de se prononcer pour l’organisation d’autres événements d’envergure internationale ; – raffermir les liens de la jeunesse arabe – restaurer et valoriser l’ensemble des infrastructures et équipements sportifs conformément aux normes internationales admises.

Le parcours des Jeux
pour se remémorer
Rappelons que l’idée de mettre sur pied des tournois sportifs de pays arabes remonte au 27 mars 1947 par le Secrétaire général de la Ligue arabe de l’époque, l’Egyptien Abderrahmane Hassan Azzam, qui avait soumis son projet à l’Organisation, mais qui est resté dans les tiroirs de l’instance arabe jusqu’en 1953.
C’est le Conseil de l’Organisation, réuni le 9 avril 1953, qui confie à la République arabe d’Egypte d’organiser la 1re édition des Jeux arabes en allouant au pays organisateur un budget de 25 000 livres. Cette compétition sera donc l’un des plus grands évènements du sport arabe, organisé tous les quatre ans sous l’égide des Comités olympiques nationaux des pays membres, rappelle l’agence de presse algérienne.

Une évolution historique
L’édition des Jeux arabes avait eu lieu à Beyrouth en 1957 avec la participation de 10 pays dont l’Algérie à titre symbolique, mais en l’absence de l’Egypte. Après les Jeux de 1961, c’est le retour en Egypte en 1965, pour la 4e édition qui verra la participation de 15 pays dont celle de l’Algérie, enfin indépendante. L’Egypte a récolté 140 médailles dont 69 en or. La participation officielle de l’Algérie a été couronnée par cinq médailles (2 en argent et 3 en bronze). Les Jeux arabes ont dû attendre 11 longues années pour revenir à la surface, sans l’Algérie, ni l’Egypte cette fois-ci en Syrie, fief de la 5e édition à laquelle ont pris part 11 pays dans 17 disciplines (record).

Alger, capitale des Jeux
Panarabes
La 7e édition devait se dérouler en Egypte, mais finalement les jeux ont eu lieu à Damas en 1992, et à laquelle étaient présents 19 pays dans 14 disciplines. La Libye, pénalisée par un blocus international, y a pris part à titre symbolique, alors que l’Irak était absente. La Syrie (115- méd. – 48 or) a remporté le classement final devant l’Egypte (2e) et l’Algérie (3e : 72 m – 27 o – 21 a – 24 b). 1997, la ville libanaise de Beyrouth abrite la 8e édition du 12 au 27 juillet, avec la participation de 19 pays et 20 sports.

Les médailles des générations
L’Algérie s’était classée seconde avec 129 médailles (43 or, et autant d’argent et de bronze), derrière l’Egypte 190 médailles (92 or, 60 argent et 38 bronze). 1999 la Jordanie hôte de la 9e édition du 15 au 31 août 1999, 21 pays dans 26 disciplines. L’édition consacre l’Egypte avec 267 médailles dont 106 en or). L’Algérie se classe 4e avec 96 médailles (33 or – 32 ar – 31 br). La Palestine qui prenait part à l’édition libanaise avait obtenu la 14e place avec 11 médailles (1 ar- 10 br).

2023, l’Algérie assure et rassure
Enfin après 12 ans de sommeil, les Jeux arabes reprennent leur activité par le portail de l’Algérie, suite à la décision des Comités olympiques nationaux prise le 14 mars 2022. Cette édition (5 – 15 juillet 2023) coïncide avec le 61e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie qui l’organise dans cinq villes du territoire national à savoir : Alger, Oran, Constantine, Annaba et Tipaza, en présence de 18 pays.

H. Hichem

Classement or bro arg total
Algérie 106 77 72 255
Tunisie 23 47 51 121
Maroc 21 38 25 84
Bahreïn 19 11 12 42
Jordanie 17 16 29 62
Syrie 14 15 23 52
Égypte 12 10 13 35
Qatar 9 2 11 22
Irak 7 18 20 45
Ar. Saoudite 7 9 29 45
EAU 5 5 12 22
Oman 5 3 5 13
Palestine 4 4 8 16
Libye 3 3 6 12
Koweït 2 4 5 11
Mauritanie 0 1 0 1
Yémen 0 0 2 2
Soudan 0 0 1 1