Salle Ahmed-Bey (Zénith)

Le Suzhou Ballet Théâtre enchante et émeut le public constantinois

Le public de Constantine a vécu, mercredi soir à la salle Ahmed-Bey (Zénith), des moments d’enchantement et d’émotion avec les danseurs chinois du Suzhou Ballet Théâtre qui ont fait fusionner avec bonheur langage corporel et réalité vécue.
Le spectacle, organisé dans le cadre de la célébration du 65ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et l’Algérie, sera de nouveau présenté dans deux jours à l’opéra d’Alger Boualem-Bessaïh, a indiqué le responsable du ballet, Wang Quanxin, soulignant que de telles occasions ouvrent la voie aux deux pays pour renforcer les relations dans le domaine de la culture et de l’art.
Le premier tableau du spectacle offert par ce ballet de 53 danseurs a duré 40 minutes durant lesquelles le public s’est délecté des chorégraphies silencieuses intitulées « pluie de brume», marquées par des mouvements gracieux, presque aériens, que le spectateur confond, de loin, avec une ville brumeuse bercée par le bruit distinctif des gouttes de pluie.
La deuxième représentation, intitulée «Insomnia» a été exécutée par un danseur, seul et en pyjama, entouré d’un décor sobre, voire minimaliste, illustrant les problèmes de la vie quotidienne.
Des problèmes que l’artiste surmonte au son d’un violent triste et gémissant qui inspire la méditation et la réflexion.
La soirée s’est poursuivie avec un troisième tableau intitulée «Liaison», interprété par un couple de danseurs exprimant, par leurs mouvements gracieux, le lien qui existe entre mari et femme.
Munis tous deux d’une corde en caoutchouc qu’ils tendent puis relâchent, mimant en alternance joie et tristesse.
Une façon d’illustrer les hauts et les bas que tout couple traverse dans la vie à deux.
Après ce spectacle, une des héroïnes de la représentation, Su Yulin, a exprimé sa grande admiration devant l’interaction du public avec la performance des danseurs du ballet, qui étaient accompagnés de symphonies de musique classique internationale, notamment «Le Lac des cygnes». Elle a fait part de son «bonheur» à la vue des familles présentes qui ont apprécié la performance du ballet. Le Suzhou Ballet Théâtre a été fondé en 2007 par des artistes issus des ballets les plus connus de Chine.
La troupe travaille depuis sa création à produire des programmes originaux et innovants, dont des adaptations de classiques tels que Roméo et Juliette, Casse-Noisette, Cendrillon ou encore Carmen.
R.C.