«Je soutiendrai toute initiative d’investissement, même pour un seul emploi à créer»

Chibani Samir :

Dans un forum tenu jeudi dernier, à la salle des conférences, au siège de la wilaya avec les organes de presse nationales, le wali Chibani Samir a tenu d’abord en premier lieu à fêter une année depuis son installation comme chef de l’exécutif de la wilaya. «Ça fait bien longtemps qu’on ne s’est pas réuni, c’est la 2e fois qu’on se rencontre, cela fait déjà une année», a-t-il martelé.
La réunion a été une occasion pour M. Chibani de présenter quatre entreprises qui ont reçu leurs agréments pour commencer leurs activités, dont une pour l’élevage de volailles, après avoir souffert depuis longtemps des procédures administratives. Le wali a affirmé que pour l’objectif de développer l’investissement dans la wilaya, il ira jusqu’à soutenir tout investissement même pour créer un seul emploi. Le responsable de cette entreprise a affirmé devant l’assistance que son projet vise à réaliser l’autosuffisance en produits de volailles. Dans un temps très proche
M. Chibani fait savoir que ces quatre entreprises vont créer en plus des emplois indirects, environ 86 emplois directs, et que la porte est grandement ouverte à toute personne porteuse d’initiative d’investissement dont la wilaya a grandement besoin. Le wali a donné un aperçu sur la situation actuelle après une année d’exercice, exprimant, tantôt sa satisfaction des nombreux projets réalisés et ceux en cours de réalisation, tantôt ses intentions prochaines pour faire de Sidi Bel-Abbès un pôle d’investissement. L’occasion a permis aussi de discuter sur la situation des différentes communes, notamment du chef-lieu qui patauge dans une gestion ancienne, que personne ne veut oser changer pour des raisons purement politiques. Le wali a pris comme exemple le marché de gros qui est loué à 4 milliards de centimes pendant que d’autres dans d’autres wilayas sont loués à plus de 20 milliards. Les locaux connaissent aussi le même sort et même pire. Certains sont loués à 960 DA, et d’autres aux alentours de la coupole sont loués à des prix tellement dérisoires que les personnes qui les ont loués ont à leur tour loué à d’autres intermédiaires à des sommes conséquentes. Cette situation, explique M. Chibani, appauvrit la commune qui peine à gérer certaines situations en matière de finance. Devant cela, le wali s’est montré prêt à ne plus tolérer de pareilles pratiques et qu’il ira jusqu’à trouver des solutions radicales pour trouver des solutions apaisantes et libérer la coupole du marché informel qui dénature sa splendeur.
L’occasion a permis durant plus de 3 heures une concertation autour de nombreux problèmes qui touchent les différents secteurs et les préocupation majeures pour l’année 2024.

Djillali Toumi